Miss University Africa: Lorriane Nadal a régné sans tambour ni trompette

Avec le soutien de
Lorriane Nadal a cédé sa couronne vendredi 30 novembre, à Miss University Mozambique.

  Lorriane Nadal a cédé sa couronne vendredi 30 novembre, à Miss University Mozambique.

Le règne de Lorriane Nadal, Miss University Africa 2017, s’est achevé. Pourtant, les médias et les réseaux sociaux n’en ont pas beaucoup parlé. Alors que la jeune femme est Mauricienne. Il fallait y remédier. 

Lorriane Nadal a cédé sa couronne à Miss University Mozambique, vendredi soir 30 novembre. L’ancienne étudiante de l’université de Maurice, âgée de 23 ans, a représenté Maurice pendant une année. Et, a fini par décrocher le titre de Miss University Africa 2017, l’année dernière. Elle a été couronnée le 2 décembre 2017 au Nigeria. 

Cette jeune femme, diplômée en BSc (Hons) Management (minor : Entrepreneurship), a tenu à revenir sur le moment où elle a souhaité représenter Maurice. Avant de se lancer dans l’aventure de Miss University Africa, elle était en formation dans une entreprise spécialisée en technologie. Elle s’est jetée à l’eau et après avoir remporté le titre de Miss University Africa Mauritius, elle s’est rendue au Nigeria où elle a su se démarquer d’une cinquantaine d’autres jeunes femmes venant des autres pays d’Afrique. 

«J’ai souffert d’un manque de visibilité… À part la municipalité de ma ville, je n’ai pas été approchée, pour être honnête.»

Cette victoire, elle ne s’y attendait pas du tout. «C’était l’une des plus belles surprises de ma vie, j’étais stressée avant qu’on n’annonce mon nom car je réalisais que j’étais sur le point d’atteindre le but ultime.» Ce qui l’a aidée à marquer plus de points ? «Je suis restée moi-même, j’ai essayé de m’amuser.» 

En tant que Miss University Africa 2017, elle a vécu des moments extraordinaires, raconte la jeune femme avec modestie et humilité. «Les missions et l’accompagnement que j’ai reçus m’ont rendue plus mûre.» Avec la couronne de Miss University Africa 2017 sur la tête, elle s’est rendue en Ouganda pour promouvoir l’éducation des jeunes filles. À Maurice, elle a travaillé avec la municipalité de Curepipe et aidé les associations de la ville Lumière lors de diverses activités. 

Même si elle a représenté notre île, Lorriane avoue n’avoir reçu aucune aide. «Je n’ai reçu aucune aide ou reconnaissance de la part du gouvernement, par exemple. J’ai souffert d’un manque de visibilité… À part la municipalité de ma ville, je n’ai pas été approchée, pour être honnête», explique cette Curepipienne de 23 ans. 

Qu’importe, en vraie battante, Lorriane a toujours gardé confiance en elle. Sa force, c’est sa détermination, cette envie de faire avancer les choses sur tous les plans. Depuis le 12 novembre, elle est au Nigéria pour aider les 54 déléguées venues des pays d’Afrique et qui se sont disputé la couronne vendredi. «Je les ai guidées et épaulées. Je n’étais pas juge, j’ai laissé cette partie difficile aux autres. Je les ai toutes aimées, ces filles, comme des petites sœurs !» 

Désormais, Lorriane poursuit sa route. Elle avoue vouloir continuer à aider la municipalité de Curepipe, tout en étant le mentor de celle qui lui a succédée. 

Miss University Africa Pageant a été créé en 2009. Le concours a pour objectif de célébrer le concept de «beauty with brains», de faire découvrir le potentiel inné des étudiants africains, de célébrer la culture, la femme et les personnalités du continent.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires