COSAFA U20: l’arbitre Sailesh Gobin entre en piste

Avec le soutien de
Sailesh Gobin, 36 ans, se dit serein.

  Sailesh Gobin, 36 ans, se dit serein.  

Il est l’unique arbitre mauricien présent dans la COSAFA U20. Et Sailesh Gobin dirigera son premier match dans cette catégorie d’âge ce dimanche 2 décembre. Il sera l’arbitre assistant du Zimbabwéen Pilan Ncube durant la rencontre opposant le Lesotho à l’Angola, au Shinde Stadium. La rencontre débute à 15 heures (heure de Maurice).

C’est avec beaucoup de sérénité que cet habitant d’Albion aborde cette rencontre. «Nous avons eu une première séance d’entraînement vendredi et les responsables du corps arbitral ont trouvé que j’avais une condition optimale pour être sur la pelouse cet après-midi. Il n’y a pas de pression car je sais que j’ai le potentiel de réaliser un bon match», explique l’arbitre de 36 ans.

«L’apport des arbitres mauriciens sur la scène africaine reste non-négligeable. On les voit souvent dans le dernier carré ou en finale de la COSAFA et de la Coupe d’Afrique des nations.»

L’expérience parle, en effet, pour lui. Sailesh Gobin a été le juge de ligne de la finale de la COSAFA U17 qui s’est déroulée à Maurice au mois de juin. L’ultime joute, qui opposait l’Angola, vainqueur sur le score de 1-0, à l’Afrique du Sud s’est déroulée sans le moindre souci.

«C’était un match tranquille et cela m’a permis d’acquérir davantage d’expérience. Il n’y a pas de pression aujourd’hui et bien que ce soit mon premier match dans la COSAFA U20. Je suis heureux de poursuivre mon apprentissage», souligne Sailesh Gobin.

Au niveau de la Commission d’arbitrage on se dit satisfait de l’apport du Mauricien. Felix Tangawarima n’est d’ailleurs

pas avare de commentaires au moment de parler de l’un de ses poulains. «Sailesh fait du bon boulot et c’est quelqu’un de prometteur. Il a eu de bonnes notes à la COSAFA U17 et selon moi, c’était tout à fait légitime de l’emmener dans ce tournoi, car il doit continuer à s’affirmer», explique ce membre de la Commission d’arbitrage de la Confédération africaine de football (CAF).

Le Zimbabwéen ne tarit pas d’éloges sur les arbitres mauriciens qu’il côtoie au gré des compétitions sur le continent noir. «Maurice dispose de très bons arbitres. Ils travaillent bien et c’est pour cela que je leur donne souvent des rencontres importantes à arbitrer.»

Felix Tangawarima de faire valoir que «l’apport des arbitres mauriciens sur la scène africaine reste non-négligeable. On les voit souvent dans le dernier carré ou en finale de la COSAFA et de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Dans ce cas précis je pense aux Imteeaz Heeralall, Fabien Cauvelet, Maria Rivet ou Queency Victoire.»

Un total de 16 arbitres a été retenu pour arbitrer les 19 rencontres de la COSAFA U20. La plupart d’entre eux sont des «Junior referees». Ils profiteront de l’exposition que leur offre la COSAFA pour grimper les échelons.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires