Affaire MITD : «Pas une seule roupie à Pravind Jugnauth»

Avec le soutien de
L’affaire Mauritius Institute of Training and Development (MITD) a été appelée ce jeudi 29 novembre en Cour suprême.

L’affaire Mauritius Institute of Training and Development (MITD) a été appelée ce jeudi 29 novembre en Cour suprême.

Telle a été la position de l’Etat ce jeudi 29 novembre en Cour suprême où l’affaire Mauritius Institute of Training and Development (MITD) a été appelée.

L’avouée de Pravind Jugnauth, Ammanah Saya Ragavoodoo étant absente du pays, elle s’est fait représenter par une de ses consœurs. Celle-ci a confirmé qu’il existe bien une proposition de «settlement».

De son côté la représentante de l’Etat, Sureka Angad Senior State Attorney a répondu que la proposition était non pécuniaire. C’est-à-dire qu’elle n’était pas relative à l’argent. Les deux parties affirment être toujours en négociation. Elles tiendront la Cour informée le 12 février 2019.

Pravind Jugnauth avait été interpellé en décembre 2012 pour avoir tenu des propos que la police avait qualifié de «séditieux» dans le sillage de l'affaire MITD avant que le DPP ne prononce un non-lieu. S'estimant léser et victime d'une tentative d'assassinat politique, il réclame Rs 100 millions à l'Etat.  Or, cette affaire a fait la une des journaux la semaine dernière quand l'Etat a informé la cour qu'il ne se défendrait pas et qu'une «proposition est en train d'être faite à Pravind Jugnauth».

Proposition dont l’avouée de Pravind Jugnauth avait, dans une déclaration à l'express, nié l’existence. La position exprimée par l’express était que le Premier ministre ne devrait pas accepté une seule roupie dans cette affaire. C’est visiblement la tournure que prend cette affaire. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires