Parlement: plus de Rs 800 000 à Ken Arian pour visiter les States

Avec le soutien de
Ken Arian, Senior Adviser du bureau du Premier ministre.

Ken Arian, Senior Adviser du bureau du Premier ministre.

Rs 859 534. C’est la somme la plus élevée déboursée par l’État pour l’un des cinq voyages de Ken Arian. Le Senior Adviser du bureau du Premier ministre s’était alors rendu aux États-Unis. Une information révélée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, à la suite d’une question de Rajesh Bhagwan au Parlement hier, mardi 27 novembre. 

Pour les cinq voyages, les coûts des billets d’avion de Ken Arian s’élèvent, au total, à Rs 1 549 136. Les quatre autres voyages sont comme suit : Rs 158 311 pour Paris, Rs 84 250 pour l’Ethiopie, Rs 216 916 pour le Royaume-Uni et Rs 230 125 pour un autre voyage vers la Chine, la France et les Pays-Bas. 

Ken Arian a bénéficié de per diem pour ces voyages, mais le Premier ministre a refusé d’en donner le montant. De déclarer que son Senior Adviser a été payé selon le taux approuvé par le ministère des Finances. 

En sus de ces voyages, Ken Arian a entrepris un voyage pour le compte d’Airport Terminal Operations Ltd (ATOL), une des trois compagnies de l’État dont il est le président du conseil d’administration. Ce voyage l’a conduit en France, au coût de Rs 160 494. Les frais pour l’hôtel s’élèvent à Rs 30 582. Il n’a pas reçu de per diem pour ce voyage. 

À une autre question du député du MMM, Pravind Jugnauth a indiqué que Ken Arian bénéficie d’une allocation de voiture de Rs 30 000. En revanche, le Premier ministre a refusé de dévoiler les différentes allocations que touche Ken Arian en tant que Chairperson d’ATOL, d’Airports of Mauritius Ltd et d’Airport of Rodrigues Ltd. Il s’est contenté de dire que ces montants sont publiés dans les rapports annuels des compagnies concernées. 

Lors d’une question supplémentaire, Rajesh Bhagwan a voulu savoir si le Premier ministre était au courant que Ken Arian utilisait son nom pour «terroriser» des fonctionnaires. Ce à quoi Pravind Jugnauth lui a répondu de venir prouver ses dires, estimant qu’il s’agit d’accusations frivoles. Réplique du député du MMM : «Go and ask your ministers.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires