Sextos: le sort de Kalyan Tarolah entre les mains du DPP

Avec le soutien de
Cette affaire avait valu à Kalyan Tarolah de perdre son poste de Parliamentary Private Secretary.

Cette affaire avait valu à Kalyan Tarolah de perdre son poste de Parliamentary Private Secretary.

Le dossier a atterri au bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP). Trois affaires y sont liées, a indiqué le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth (SAJ), hier mardi 27 novembre, au Parlement. Il s’est toutefois montré avare de détails sur l’enquête ouverte au sujet des «sextos» envoyés par le député Kalyan Tarolah.

Bien que les députés de l’opposition aient insisté pour avoir plus de précisions sur cette affaire, SAJ n’a pipé mot. 

La police a ouvert une enquête après qu’une habitante de la circonscription n°10, Montagne-Blanche–Grande-Rivière-Sud-Est, a accusé Kalyan Tarolah du MSM de lui avoir envoyé des photos, vidéos et messages à caractère obscène, notamment en pleine séance parlementaire. Il lui aurait fait comprendre qu’il pourrait lui trouver un emploi. Ce qui avait valu au député de perdre son poste de Parliamentary Private Secretary.

Dimanche 25 novembre, lors de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, avait indiqué que ceux qui ont du pouvoir ne devraient pas abuser des femmes

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires