Angleterre: City, Liverpool et Tottenham intraitables

Avec le soutien de
Heung-Min Son (54) a un peu plus enfoncé les Blues avant qu'Olivier Giroud ne sauve l'honneur (85).

Heung-Min Son (54) a un peu plus enfoncé les Blues avant qu'Olivier Giroud ne sauve l'honneur (85).

Manchester City et Liverpool, prochains adversaires de Lyon et du PSG en Ligue des champions, ont fait preuve d'efficacité samedi en l'emportant à West Ham (4-0) et Watford (3-0), lors de la 13e journée du Championnat d'Angleterre. 

De son côté, Tottenham s'est emparé de la 3e place en disposant facilement de Chelsea (3-1).

A trois jours de son déplacement au Groupama Stadium, Manchester City confirme avoir retrouvé sa flamboyance de la saison passée en remportant une victoire facile à West Ham (4-0).

La formation de Pep Guardiola reste en tête du championnat, avec seulement deux points de retard par rapport à l'an dernier au même stade, et une défense plus solide (5 buts encaissés en 13 rencontres).

Elle s'est rapidement mise à l'abri grâce à trois buts de David Silva (11), Raheem Sterling (19) et Leroy Sané (34), qui a corsé l'addition en toute fin de match (90+3).

Les Citizens se déplaceront en pleine confiance à Lyon, pour prendre leur revanche sur la seule équipe qui a réussi à les battre cette saison (1-2, le 19 septembre), et décrocher l'unique point qui leur manque pour se qualifier en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Liverpool au diesel

Avec deux points de retard, Liverpool confirme son statut de challenger crédible pour le titre, grâce à une victoire obtenue à Watford (3-0).

Les Reds ont toutefois mis du temps à entrer dans le match : aucune équipe n'a tiré au but avant la 39e minute avec des sursauts de Roberto Firmino, Sadio Mané et Mohamed Salah, qui ont tour à tour buté sur le gardien de Watford.

Il a fallu attendre le milieu de la seconde période pour voir Salah faire la différence, sur une passe de Mané (67). Après un début de saison poussif, l'Egyptien retrouve son meilleur niveau (quatre buts sur les cinq derniers matches de Premier League).

Alexander-Arnold (76), puis Firmino (89) ont ensuite mis leur équipe en sécurité (0-3).

Les Reds sont invaincus en Championnat depuis le mois de mai et leur début de saison est le meilleur depuis plus de quinze ans.

Jürgen Klopp a salué la prestation de ses joueurs après la rencontre. «Je sais que vous attendez de nous la perfection, mais n'oubliez pas que nous n'avons eu qu'un entraînement pour préparer ce match, puisque les joueurs ne sont revenus (des stages en équipes nationales) que jeudi. Nous n'avons pas toujours aussi bien contrôlé les matches de ce type la saison dernière.»

Tottenham marche sur Chelsea

De son côté, Tottenham n'a laissé aucune chance à Chelsea, dans une rencontre à sens unique (3-1).

Dominateurs dans tous les compartiments du jeu, les joueurs de Maurizio Pochettino ont rapidement fait la différence par Dele Alli (8e) et Harry Kane (16) face à des Blues méconnaissables, qui ont livré leur pire performance sous l'ère Sarri et encaissé leur premièren défaite en championnat cette saison. Heung-Min Son (54) a un peu plus enfoncé les Blues avant qu'Olivier Giroud ne sauve l'honneur (85).

Cette victoire permet aux Spurs de passer devant Chelsea au classement, en troisième position, avec cinq points du leader. Chelsea est maintenant distancé dans la course au titre (sept points de retard).

«Aujourd’hui, il a été clair pour tout le monde que nous n’étions pas au niveau, notamment dans l’approche du match, a affirmé l'entraîneur de Chelsea Maurizio Sarri. Nous avons perdu beaucoup le ballon dans les vingt-cinq premières minutes, beaucoup de mal à le ressortir, ce qui ne pardonne pas face à une telle équipe. C'était un désastre. Mentalement, techniquement, tactiquement, nous avons beaucoup de problèmes à résoudre.»

Manchester United cale encore

Sans surprise, la trêve internationale n'a pas redonné l'inspiration aux Red Devils, qui ont de nouveau laissé échapper deux points à domicile face à Crystal Palace (0-0). Le club londonien était pourtant l'adversaire idéal pour reprendre confiance puisqu'il végète dans la seconde partie du classement et avait perdu ses six rencontres précédentes contre MU.

Cette nouvelle contre-performance confirme les difficultés de José Mourinho à vraiment mobiliser son groupe.

Dans la semaine, l'entraîneur portugais avait de nouveau cherché à piquer psychologiquement ses joueurs en mettant en doute la maturité de Martial, Shaw, Lingard et Rashford, et en attribuant ce déficit à la culture anglo-saxonne des «enfants gâtés».

Cela n'a pas suffi à repositionner Manchester United, septième du classement, avec une différence de buts négative. Les Mancuniens comptent maintenant sept points de retard sur la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires