L'express leaks du dimanche 18 novembre au vendredi 23 novembre

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Le gang continue à terroriser

Les membres de ce gang du Sud continueraient à sévir. Ils ont commencé à prendre en photo les maisons et les proches des enquêteurs de la police. Serait-ce une ruse ou comptent-ils vraiment passer à l’acte ? Personne ne le sait pour l’heure. Cela a commencé après les arrestations de quelques-uns de leurs membres.

Quand Nobin conteste les américains

Évincé. C’est ce qu’a fait le commissaire de police Mario Nobin à l’égard d’un sergent de police affecté à la Traffic Branch. Ce dernier a été invité personnellement à suivre un cours en sécurité routière à Washington, du 24 novembre au 16 décembre. L’ambassade des États-Unis à Maurice a choisi ce policier pour cette formation en raison de ses compétences dans ce domaine. À sa place, le CP a choisi un autre officier de police. Cette affaire est diversement commentée au sein de l’ambassade et de la police.

Protégé mais pas assez

Un assistant commissaire de police en eaux troubles : il avait donné l’ordre à un sergent de ne pas procéder à l’arrestation d’un entrepreneur proche de l’entourage d’un ministre, bien qu’il y avait un mandat d’arrêt contre ce dernier. Le CCID a débarqué au poste de police concerné mercredi pour prendre le dossier en main et récupérer des images CCTV. La commission anti-corruption s’intéresse aussi à cette affaire. De son côté, le haut gradé crie haut et fort qu’il est proche d’un membre du pouvoir.

Représailles ?

SIFB encore. Un sentiment de crainte y prédomine après la PNQ sur une fraude alléguée aux dépens de 10 000 petits planteurs. La hiérarchie, qui n’aurait pas apprécié ces «fuites d’informations», tente de retracer le ou les auteurs. La direction bénéficierait toujours, selon les employés, du soutien du ministre de l’Agro-industrie. Sinon, pourquoi, au lendemain de la séance parlementaire, Mahen Seeruthun se serait-il empressé de rejeter le terme fraude et de parler de bug informatique avant même les conclusions de l’audit du cabinet d’experts PricewaterhouseCoopers ?

Le stylo remplace le scalpel bis

«The scalpel and the pen», tel est le titre du deuxième livre de Satish Boolell, ancien chef du département médico-légal de la police, qui s’est mis à l’écriture depuis qu’il a pris sa retraite. Déjà son premier livre, intitulé «Forensics in Paradise», sorti à la fin de l’année dernière, s’est arraché au point de nécessiter une troisième réédition. Son deuxième livre, toujours basé sur son expérience professionnelle et encore plus documenté que le premier, sera lancé début décembre. Une œuvre qui devrait faire un nouveau buzz.

Picasso, pique-assiette

Quand elle a appris que des œuvres de Picasso faisaient le voyage de France à Maurice, une société d’envergure nationale aurait anormalement gonflé ses tarifs. Face à la facture, un prestataire aurait conseillé au Blue Penny Museum, le musée de la Mauritius Commercial Bank, de changer d’adresse. La société locale a perdu le contrat – et le prestige associé – au profit d’un concurrent français.

Donneur de leçons

Le traitement de certains articles de presse n’est pas au goût de tous. Cet organisme de l’État a décidé de donner des leçons aux journalistes de «l’express» sur la manière de traiter les articles liés à la compagnie. Celle-ci s’est même permise de parler d’éthique journalistique dans la manière d’informer et d’éduquer les lecteurs et non pas emboîter le pas à ceux qui ont un agenda machiavélique, qui, selon elle, entache la profession.

Une secrétaire courageuse

La «Personal Secretary» de cet organisme d’État n’aurait pas apprécié que son CEO lui crie dessus alors qu’il se trouvait dans son bureau. Humiliée et n’acceptant pas l’attitude grossière de son patron, la secrétaire, avec ses années d’expérience, a claqué la porte de cette compagnie. Depuis, ses fonctions auraient été scindées pour faire de la place aux «proches» de la direction, soit à une «Confidential Secretary» et une «Personal Secretary» qui serait la cousine du boss et aurait travaillé pendant huit ans dans une compagnie de construction qui aurait raflé plusieurs contrats ces derniers mois.

Kadress pillay prête main-forte

Après le départ de Steve Obeegadoo, le MMM peut compter sur Kadress Pillay, qui donne un coup de main sur le dossier de l’Éducation. Ministre de l’Éducation dans un gouvernement travailliste, Kadress Pillay a fait partie de plusieurs partis politiques. Avant les élections générales de 2014, il était le président de la National Employment Foundation.

The garden by Seeneevassen

Le fils du tribun Renganaden Seeneevassen, homme affable et assez discret, frappe fort avec son nouveau restaurant, The Garden by Happy Rajah. Il a accueilli deux dirigeants qui, en politique, ne se sont pas faits de cadeau. L’ambiance et les bons petits plats ont eu raison des différends politiciens. Du moins, c’est la recette magique de Rajen.

Grandes manœuvres malgaches

En attendant les résultats finaux du premier tour de l’élection présidentielle de Madagascar, les regards sont tournés vers le président sortant Hery. Les puissances étrangères ont compris que ses 500 000 voix vont faire la balance, lors du 2e tour, entre les revenants Ravalomanana et Rajoelina.

Les bleus ont eu chaud

La rumeur selon laquelle un employé du Sugar Insurance Fund Board s’était suicidé a circulé tout de suite après la PNQ de XavierLuc Duval sur la compensation des petits planteurs, mercredi. Mais une fois l’info vérifiée, c’était un ouf de soulagement dans l’entourage du leader du PMSD. La question a surtout ravi les petits planteurs qui se sentaient floués par le SIFB.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires