Santé: pénurie de Ventoline dans le Nord

Avec le soutien de
La Ventoline est un médicament utilisé dans les pompes destinées aux asthmatiques.

La Ventoline est un médicament utilisé dans les pompes destinées aux asthmatiques.

Le problème dure depuis quatre jours. Selon des habitants du Nord, il n’y a plus de Ventoline, médicament utilisé dans la pompe qui sert à traiter l’asthme et autres problèmes respiratoires, à la pharmacie de l’hôpital SSRN, Pamplemousses, ou dans celles des dispensaires. Nombre d’entre eux se plaignent de n’avoir autre recours que de se tourner vers le privé pour s’en procurer. «La osi éna plas péna mem», déplore Parvez Rostom, un patient. «Sinon bizin aksepté met pikir. Et que se passe-t-il alors si quelqu’un n’a pas les moyens de payer ?» se demande-t-il.

Hier, lundi 19 novembre, une tournée dans quelques pharmacies du privé, à Terre-Rouge, nous a permis de constater qu’en effet, la Ventoline est rare sur le marché. Deux pharmacies étaient en rupture de stock. «Li vandé bokou sa. Nou pansé ki bizin fer amen plis. Sirtou dan sa bann mwa-la», avance un pharmacien.

Cependant, à l’hôpital Jeetoo, à Port-Louis, une source officielle affirme qu’il n’est pas question de rupture de stock. «Nous avons la quantité nécessaire de Ventoline ici. Je ne peux vous dire si tel est le cas ailleurs.»

Sollicité pour une réaction, le ministère de la Santé n’a pas donné suite à nos nombreux appels.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x