Un livre érotique vaut à une écrivaine… 10 ans de prison

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) L’écrivaine a décidé de faire appel de sa condamnation.

  (Photo d’illustration) L’écrivaine a décidé de faire appel de sa condamnation.  

Il lui a été reproché d’avoir écrit du «matériel obscène». En particulier, des scènes de sexe perverses, dont une impliquant des homosexuels. Pour ce «délit», l’écrivaine chinoise Liu, plus connue par les internautes comme Tian Yi, a écopé de 10 ans de prison. Soit deux ans de plus qu’un fonctionnaire condamné en 2013 pour le viol d’une fillette de quatre ans…

C’est le 31 octobre que l’écrivaine a été condamnée dans la province d’Anhui, en Chine. Ce n’est toutefois que récemment que l’affaire s’est ébruitée, provoquant un véritable tollé en Chine. D’autant que Tian Yi jouit d’une grande popularité parmi les internautes.

Selon l’acte d’accusation, dans son roman, intitulé «Occupation» (en anglais), elle a décrit des scènes perverses, dont de relations sexuelles entre homosexuels, d’abus, de viol, etc. Elle en aurait vendu, au total, quelque 7 000 copies ainsi que d’autres romans érotiques. Récoltant, au passage, des bénéfices d’environ 150 000 yuan (Rs 750 000 approximativement).

À savoir que la pornographie est illégale en Chine. L’avocat de Tian Yi a annoncé son intention de faire appel du jugement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires