Triolet: l’agression mortelle d’un trentenaire «maquillée» en accident de la route

Avec le soutien de
À 7e Mille, hier, dimanche 18 novembre, les préparatifs étaient en cours pour accueillir la dépouille du trentenaire. 

À 7e Mille, hier, dimanche 18 novembre, les préparatifs étaient en cours pour accueillir la dépouille du trentenaire. 

Il aurait été victime d’un règlement de comptes. Laissé pour mort en bordure de la route principale de Triolet, le samedi 3 novembre, Dev Keshav Sewtohul était dans le coma à l’unité des soins intensifs de l’hôpital du Nord. Cet homme de 32 ans est décédé hier matin, dimanche 18 novembre. Mais ses blessures ne correspondaient pas à un accident de la route.

En effet, l’autopsie pratiquée hier après-midi a attribué le décès de Dev Keshav Sewtohul à une fracture du crâne. Les poignets et les chevilles de cet habitant de 7e Mille, Triolet, portaient des traces qui laissent croire qu’il avait été ligoté.

L’enquête de terrain a, elle, révélé que le trentenaire avait été abandonné sur la route, presque en face d’une usine. Des commerçants de la localité ont confié aux policiers avoir vu des personnes déposer un corps. D’ajouter que, quelques minutes plus tard, un autre véhicule s’est arrêté pour l’embarquer. Le conducteur de ce véhicule serait un policier. La Major Crime Investigation Team (MCIT) s’est saisie de cette enquête.

Soins intensifs

Aux alentours de 13 heures hier, à 7ème Mille, les préparatifs étaient en cours pour accueillir la dépouille de Dev Keshav Sewtohul avant qu’il ne soit incinéré. Le père de ce dernier, Abhivrat Sewtohul, dira tout simplement que son fils a été victime d’un accident de la route.
 
Le samedi 3 novembre, le poste de police de Triolet avait été informé qu’une personne blessée au cours d’un accident avait été emmenée à l’hôpital par un inconnu. Sur place, les policiers devaient récolter les mêmes informations. Le sergent de police Ramtohul s’était rendu au chevet de la victime, à l’unité de soins intensifs,  où le trentenaire avait été placé sous ventilation artificielle.

Dev Keshav Sewtohul devait célébrer ses 32 ans, lundi dernier. Il s’était marié en 2015. Séparé de son épouse,  il  vivait chez son père. Ce dernier est un caporal à la retraite qui était affecté à la Criminal Investigation Division de la division Nord. La mère du trentenaire est, elle, décédée il y a deux ans.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires