«Parlman koulé»: quand le Premier ministre s’emmêle les pinceaux…

Avec le soutien de
C’est le 1er mars 2010 que le contrat de rénovation de l’aile en bois du bâtiment abritant le Parlement a été alloué.

C’est le 1er mars 2010 que le contrat de rénovation de l’aile en bois du bâtiment abritant le Parlement a été alloué.

Le Chief Whip a demandé aux membres de l’opposition de faire leur «homework». Face à la presse, hier samedi 17 novembre, Bobby Hurreeram a affirmé que c’est la compagnie de Dawood Rawat qui a obtenu le contrat de rénovation du Parlement en 2009. Des propos également tenus par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lors d’une sortie publique en semaine, après que la séance parlementaire du mardi 13 novembre a dû être suspendue en raison de fuites d’eau. Sauf qu’ils se sont trompés...

«Zot koz enn paké kozé, mé zot blié ki sé zot PTr ki ti donn kontra Dawood Rawat. Mo éna enn copi enn let ki dir ki sé an 2009 ki kontra inn aloué», a martelé Bobby Hurreeram. Tandis que le Premier ministre, mercredi 14 novembre à Belle-Vue-Maurel, a avancé que c’est sous l’ère de Navin Ramgoolam que le Parlement a été rénové, au coût de Rs 350 millions, par la compagnie Ireko, filiale du défunt groupe BAI.

Or, l’ancien Project Manager en charge du contrat a affirmé que les travaux ne concernaient que l’Hôtel du gouvernement et non le Parlement. «Il n’a jamais été question de rénover le bâtiment abritant l’Hémicycle», a-t-il insisté.

Des propos confirmés par Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, hier, fustigeant les «mensonges» du Premier ministre, le leader du MMM a rappelé que c’est l’hôtel du gouvernement qu’Ireko avait rénové et non le Parlement. «Parlman koulé li vinn dir ki sé BAI ki ti rénov sa. Alor ki rénovasion ti konsern enn batiman an dibwa.»

De son côté, jeudi 15 novembre, Navin Ramgoolam a souligné que le contrat pour la rénovation, alloué à travers un appel d’offres, «pa ti pou Parlman mé pou vié batiman devan-la».

Effectivement, le mardi 15 novembre 2011, répondant à une question parlementaire du député Rajesh Bhagwan, Navin Ramgoolam, le Premier ministre d’alors, avait expliqué que le contrat pour la rénovation de l’aile en bois du bâtiment abritant le Parlement, qui est classé patrimoine national, avait été alloué le 1er mars 2010 à la firme Ireko Construction Ltd, pour Rs 327 574 781, de même qu’une somme de contingence de Rs 27 millions. Les travaux avaient démarré le 2 avril 2010.

D’ajouter qu’initialement, le consultant recruté pour ce projet avait préconisé de remplacer seulement 35 % de la structure en bois du bâtiment. Une décision basée sur une évaluation visuelle de l’état de l’immeuble. Or, ce n’est qu’après le début des travaux de démolition que l’état réel de la structure en bois a été constaté. D’où la décision de le remplacer dans son ensemble.

À savoir que le National Heritage Fund avait objecté à l’utilisation de plaques d’acier inoxydable à la place du bois, matériel d’origine du bâtiment. Ce changement a contribué à des économies, avait encore déclaré Navin Ramgoolam. Au dire du Premier ministre d’alors, l’utilisation du bois aurait permis d’économiser Rs 6 millions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires