PIO: après la carte d’identité biométrique, place au e-passport

Avec le soutien de
Le nouveau passeport devrait ressembler à l’actuel avec l’ajout d’une puce électronique contenant des données biométriques.

Le nouveau passeport devrait ressembler à l’actuel avec l’ajout d’une puce électronique contenant des données biométriques.

Le Passport and Immigration Office (PIO) s’apprête à introduire le e-passport. Le Prime Minister’s Office a demandé aux intéressés de se manifester. Un document publié jeudi indique que le consultant aura quatre mois pour rendre un rapport final sur les procédures, le cadre légal et aussi la mise en œuvre du système. La date butoir est le mercredi 26 décembre.

Le nouveau passeport devrait ressembler à l’actuel avec l’ajout d’une puce électronique contenant des données biométriques telles que la reconnaissance faciale et les empreintes digitales. Les informations biométriques seront conservées sur la puce électronique. Aucune base de données contenant les empreintes ne sera mise en service. Le livret de passeport aura un emplacement spécifique pour insérer la puce, qui est de lecture seulement.

Cette mesure vise à combattre les clandestins, l’usurpation et le trafic de passeports. Des cas récents ont encouragé cette décision. La puce électronique contenant les informations personnelles sera cryptée et pourra être lue une fois insérée dans un lecteur. Il ne sera plus nécessaire de scanner les images pour les conserver car les informations défileront. Les photos des passagers seront conservées ; elles serviront à les traquer en cas de séjour non autorisé ou de falsification. Mais aussi, les étrangers munis de e-passport pourront bénéficier d’un service rapide. 

Selon les indications, une fois le consultant choisi après avoir remis son rapport, ses recommandations seront mises en place. Les nouveaux demandeurs seront les premiers à obtenir le e-passport. Ils devront se faire photographier et donner leurs empreintes. Ceux dont le passeport d’une durée de validité de dix ans arrive à expiration devront en faire de même. Ce projet datant de plus de trois ans, est resté en suspens à cause des contestations en cour concernant la carte d’identité.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires