MK: une hausse de 50% du carburant plombe la profitabilité

Avec le soutien de
Air Mauritius a subi une hausse de 23,3 % au niveau de ses coûts d’opération à cause de la hausse du prix du carburant.

Air Mauritius a subi une hausse de 23,3 % au niveau de ses coûts d’opération à cause de la hausse du prix du carburant.

Air Mauritius fait partie de ces sociétés dont les opérations ont tout le potentiel voulu pour qu’elles réalisent des bénéfices nets. Cependant, des facteurs, que la compagnie nationale d’aviation ne contrôle pas, l’éloignent de toute possibilité d’engranger des bénéfices.

C’est ce qui lui est arrivé à la fin du deuxième trimestre de son année financière qui s’étend du 1er avril 2018 au 31 mars de l’année prochaine. Air Mauritius s’est retrouvée avec des résultats négatifs de 2,8 millions d’euros (Rs 112 millions) alors que pour la période correspondante en 2017, le bilan affichait des résultats positifs de Rs 11,6 millions d’euros, soit Rs 464 millions. En cause, quatre éléments qui bien souvent font des ravages dans le bilan financier intérimaire ou final de pas mal de sociétés. Ce sont notamment le coût des carburants, les frais financiers occasionnés par des prêts pour financier des projets ou l’acquisition d’équipements, les effets du taux de change et la hausse des charges salariales. Air Mauritius a subi une hausse de 23,3 % au niveau de ses coûts d’opération à cause de la hausse du prix du carburant. Cette hausse a atteint les 141,2 millions d’euros, soit Rs 5,8 milliards entre le 1er juillet et le 30 septembre.

Le carburant est l’élément piège des coûts qui jalonnent les opérations d’Air Mauritius. À lui seul, le carburant constitue 30 % du coût d’opération général de la compagnie d’aviation nationale. Lorsqu’une

hausse du carburant atteint les 50 %, comme cela a été le cas durant le deuxième trimestre – le prix du carburant est passé de $ 75 à $ 50 le baril – l’impact sur les possibilités de ramener des bénéfices est considérable.

Revenus en hausse

Et pourtant, les revenus greffés sur les opérations ont enregistré une hausse de 7 % au cours du deuxième trimestre. Ils sont passés de 135,9 millions d’euros à 145,4 millions d’euros. Les bénéfices engrangés au niveau des opérations sont la démonstration même du potentiel d’une société à réaliser des profits, à condition que des dépenses ne viennent pas absorber entièrement une bonne performance notée au niveau des opérations.

«The good operating results were offset by a sharp 23.3% rise in costs that reached EUR 141.2M for the quarter. This increase is due to a number of factors including a 50% rise in the price of fuel which reached and average of USD 75 a barrel. Increases in fuel costs were mitigated by a EUR 2.8M in hedging gains. In order to meet passenger expectations and keep pace with mounting competition, it was imperative to invest massively in a fleet modernization programme. This led to an increase in aircraft lease costs. The 10% salary increase and the higher maintenance charges of the aging aircraft that will remain in the fleet for some time also had a significant impact on costs. Had the price of fuel remained stable the company would have recorded EUR 8.5M profits for the quarter», explique-t-on au niveau du board d’Air Mauritius afin de mettre les résultats financiers en perspective

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires