Sex tape: le ministre sud-africain de l’Intérieur démissionne

Avec le soutien de
L’ex-ministre de l’Intérieur Malusi Gigaba était très contesté par l’opposition.

L’ex-ministre de l’Intérieur Malusi Gigaba était très contesté par l’opposition.

Il s’est accroché à son poste pendant deux semaines. Mais Malusi Gigaba, ministre sud-africain de l’Intérieur, a finalement démissionné. Il a été éclaboussé par la diffusion de sa sex tape.

Dans la vidéo en question, qui fait 13 secondes, on le voit s’engageant dans un acte sexuel, en lançant des propos salaces. Selon Malusi Gigaba, âgé de 47 ans, la sex tape était destinée à son épouse.

Dans un communiqué, la présidence sud-africaine a déclaré que Malusi Gigaba a démissionné dans l’intérêt de la nation et du parti auquel il appartient. Ce dernier est, en effet, un membre senior de l’African National Congress.

Cette controverse est la dernière en date dans laquelle est impliqué Malusi Gigaba. Il a fait l’objet d’allégations à l’effet qu’il aurait utilisé ses pouvoirs ministériels, au fil des années, pour aider la famille Gupta, de puissants hommes d’affaires liés à des scandales de corruption sous le gouvernement de Jacob Zuma. 

Depuis quelque temps, les appels se faisaient pressants pour qu’il démissionne, les détracteurs de Malusi Gigaba estimant qu’il n’est pas «fit to hold office». Surtout après qu’une Cour constitutionnelle a démontré qu’il avait menti sous serment à propos d’un contrat gouvernemental. Le procureur a d’ailleurs demandé des sanctions contre Malusi Gigaba pour violation du code d’éthique. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires