Cameroun: les accusations de fake contre une journaliste abandonnées… par «magnanimité»

Avec le soutien de
La journaliste Mimi Mefo Takambo avait été arrêtée le 7 novembre.

La journaliste Mimi Mefo Takambo avait été arrêtée le 7 novembre.

Elle avait été arrêtée le 7 novembre. Mimi Mefo Takambo, une journaliste télé très en vue du Cameroun était accusée de diffusion de fake news. Alors qu’elle devait être poursuivie devant un tribunal militaire, le gouvernement a décidé d’abandonner les accusations contre elle... par «magnanimité».

Tout a commencé lorsque Mimi Mefo Takambo, Head of English News au groupe de presse privé Equinoxe Television and Radio, a rapporté sur les réseaux sociaux que le missionnaire américain Charles Trumann Wesco a été tué par des membres de l’armée camérounaise. 

Il a éte tué par balle en octobre, à proximité de Bamenda dans le Nord-Ouest, une des deux régions anglophones. L’avocat de la journaliste a précisé qu’elle avait aussi ajouté la version de l’armée, qui accusait des séparatistes anglophones de ce meurtre.

Or, Mimi Mefo Takambo a été arrêtée le 7 novembre, sous des accusations de «publishing and propagating information that infringes on the territorial integrity of the Republic of Cameroon». Avant son arrestation, la journaliste avait été menacée à plusieurs reprises pour avoir rapporté l’agitation dans les régions anglophones du Cameroun.

Mimi Mefo Takambo a été relâchée trois jours après, surtout après la mobilisation de la presse locale et internationale.

Et le lundi 12 novembre, le gouvernement a abandonné les charges contre elle à la demande du président controversé Paul Biya, récemment élu pour un septième mandat. Selon un porte-parole de l’armée camérounaise, ce dernier a voulu faire un «geste magnanime» envers la journaliste.

Cela fait plus de deux ans que la situation est tendue dans les régions anglophones du Cameroun qui est majoritairement francophone. Des groupes anglophones soutiennent être victimes de discrimination et réclament leur indépendance.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires