À Londres: une Mauricienne enceinte tuée d’une flèche, son bébé sauvé

Avec le soutien de
Ramanodge Unmathalleegadoo, d’origine mauricienne, aurait tué son ex-femme remariée, Sana Muhammad.

Ramanodge Unmathalleegadoo, d’origine mauricienne, aurait tué son ex-femme remariée, Sana Muhammad.

La flèche mortelle lui était-elle destinée ? C’est ce que devra déterminer l’enquête suivant le décès de Sana Muhammad. D’origine mauricienne, elle est décédée lundi matin 12 novembre à Ilford, un quartier à l’est de Londres, après avoir été atteinte d’une flèche décochée par son ex-mari.

Selon le journal britannique Daily Mail, Sana Muhammad aurait été tuée devant ses quatre enfants. Elle était enceinte de huit mois. Les médecins ont pu sauver le bébé, par césarienne. Il est admis aux soins intensifs.

L’agresseur présumé serait son ex-époux, identifié comme Ramanodge Unmathalleegadoo, également d’origine mauricienne. Il était, selon le Daily Mail, le père de deux des enfants de Sana Muhammad. Elle l’avait quitté pour épouser, il y a sept ans, un ressortissant pakistanais, Imtiaz Muhammad, avec qui elle a eu deux autres enfants. Sana Muhammad attendait leur troisième enfant.

Son mari aurait confié aux enquêteurs qu’à 7 h 30, c’est en allant ranger un carton à la remise qu’il a surpris le présumé agresseur qui s’y cachait. Il s’est alors précipité pour prévenir son épouse. Trop tard, le présumé agresseur l’avait suivi jusqu’à la maison, où Sana Muhammad faisait la lessive. Elle n’a pas pu éviter la flèche qui s’est logée dans le cœur.

Le présumé agresseur a été arrêté sur les lieux du crime.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires