Dopage de Maxamore et Aspara: l’entraîneur Gilbert Rousset reconnu coupable

Avec le soutien de
L’entraîneur Gilbert Rousset avait plaidé non coupable.

L’entraîneur Gilbert Rousset avait plaidé non coupable.

Le verdict est tombé cet après-midi, mardi 13 novembre. En tant que responsable des chevaux Maxamore et Aspara, tous deux testés positifs à un produit illicite, le stanozolol, après leurs victoires respectives lors des 7e et 9e journées, l’entraîneur Gilbert Rousset a été reconnu coupable. 

Il répondait à deux accusations sous le règlement 208 (5) des Rules of Racing qui stipule que «Notwithstanding paragraph (4) (ii) when a sample taken at any time from a horse under the responsibility of a licensed trainer, after analysis is found to contain any illicit substance, the trainer and any other person in charge of such horse at the relevant time shall be guilty of an offence and be liable to any of the penalties provided in Rule 11 (d), unless that person can prove to the satisfaction of the Racing Stewards that he had, at all times, taken all reasonable and permissible measures to prevent the administration of such illicit substance to the horse».

Les commissaires de courses ont toutefois réservé leur décision concernant la sanction. Celle-ci devrait être prononcée après le week-end international.

Me Gavin Glover SC, qui défend les intérêts de l’entraîneur Gilbert Rousset, a déclaré à l’équipe de Stéphane de Chalain que son client compte faire appel, peu importe la sanction qui lui sera imposée.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires