L'express leaks du dimanche 4 novembre au vendredi 9 novembre

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent. 

 
 
 

Petits copains

Le sergent est tombé des nues lorsqu’un assistant commissaire de police (ACP) lui a ordonné de ne pas procéder à l’arrestation d’un entrepreneur. Pourtant, il y avait bien un mandat d’arrêt émis contre ce dernier. Mais un appel de l’entrepreneur à l’ACP aurait suffi pour changer la donne. Le sergent a alors fait une entrée contre son supérieur au motif de favoritisme.

 

Toussaint fait des émules

Son «Fou li la ba» a fait un tabac sur le Net. Et pour ne pas rester dans l’ombre de Stéphan Toussaint, un député de la majorité a lui aussi voulu faire montre de son talent. Lors d’un Divali Night, l’élu n’a pas hésité à prendre le micro et pousser la chansonnette. Il en a fait de même lors de différentes sorties dans sa circonscription.

 

Barbie dérange

Propulsée du jour au lendemain au poste de Confidential Secretary au sein d’un important organisme d’État, la personne décrite dérisoirement comme «Barbie», profite toujours aux côtés du CEO lors des réunions, rencontres et cérémonies officielles. Elle se ferait même véhiculer par le chauffeur de l’organisme alors qu’elle n’effectuait jusqu’à tout récemment que des simples tâches administratives au sein d’un ministère. Un mot d’ordre a été émis pour que cette jeune femme, fille d’un ancien lord-maire, recoive en copie de tous les mails envoyés au CEO. Une démarche que peu d’employés de cet organisme apprécient...

 

Le ton hautain du père

La fille d’un leader politique s’attire les foudres des militants de son parti depuis qu’elle s’est permis d’apostropher, sur les ondes d’une radio, un adversaire politique de son pater. Le ton utilisé, similaire à celui du père, et sa méconnaissance de la chose politique font davantage du tort, chuchote-t-on dans les rangs du parti.

 

Deux profs rouges

Les Rouges semblent avoir finalisé la liste de leurs candidats pour le n°6, Grand-Baie-Poudre-d’Or. Outre Mahend Gungaparsad qui occupe le terrain depuis au moins trois ans, les deux autres candidats probables seraient Raviraj Beechook et Avinash Ramkhelawon. Beechook est un ancien chargé de cours alors que Ramkhelawon est enseignant.

 

Les flics et le sabot

Des efforts déployés par une équipe de la Criminal Investigation Division d’Eau-Coulée, pour faire enlever un sabot qui a été placé sur une des roues de leur véhicule garé dans une rue de la capitale ont été vains. La Traffic Branch aux Casernes centrales, sollicitée à cet effet, est restée insensible dans ce cas. Le sabot a été enlevé seulement après que ces policiers se sont acquittés de l’amende auprès de la caisse du bureau des District Headquarters de la Metropolitan Police de la division Sud.

 

Bye-bye Ken ?

Depuis que l’appel à candidatures a été lancé, le 1er novembre, pour le recrutement d’un Head of Investment and Trade de l’Economic Development Board, les spéculations vont bon train sur la mise à l’écart de celui qui était un ancien directeur du Board of Investment. Ce dernier, à en croire le bruit de couloir, ne serait pas très apprécié par Lakwizinn du PMO. Ce qui pousse les employés à se demander si les jours de Ken Poonoosamy, qui occupe le poste de Deputy CEO et qui est responsable de la section investissements, sont comptés au sein de cette instance.

 

Parking dangereux

Une ancienne députée en a vu de toutes les couleurs, mardi, à la rue Mgr Gonin, à Port-Louis. Alors qu’elle garait sa voiture toute neuve dans un parking en faisant marche arrière, le véhicule est monté sur une grosse pierre taillée, placée dans un caniveau. Il a fallu l’intervention des passants pour qu’elle puisse retirer la voiture. Ce n’est pas tout : en voulant continuer sa route, elle a constaté que la roche avait endommagé une des roues du véhicule.

 

Sauver sa peau

Un dirigeant politique pourrait quitter la circonscription où il a été élu lors des élections de 2014. Sentant qu’il peut glisser dans sa circonscription, il tâte le terrain dans deux régions où il a été candidat par le passé. Cependant, si l’éventuel partenaire d’alliance de son parti est jugé fort, il ne bougera pas.

 

Chasse aux sorcières

Au lieu d’enquêter sur un incident survenu lors d’un vol entre Maurice et Rodrigues, c’est l’inverse qui se fait à Rodrigues. Après avoir nié cet incident, on apprend que la direction a informé ses employés qu’une enquête interne sera initiée pour faire taire les sources.

 

Attaché boiteux

Ce ministre a voulu rectifier le tir en s’apercevant que son attaché de presse ne maîtrisait pas la langue de Molière, émettant souvent des communiqués truffés de fautes. Sauf que la personne contactée pour remédier à la situation, une journaliste, n’est pas non plus une référence. Dans un récent passé, elle faisait elle-même appel à des collègues pour rédiger ses articles.

 

EBC en consultation

Des commissaires de l’Electoral Boundaries Commission auraient rencontré des personnalités politiques avant de décider de la marche à suivre après avoir été traités de «fatras» par le leader de l’opposition...

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires