Incidents à Gros-Billot: Vishal Shibchurn serait le meneur

Avec le soutien de
Vishal Shibchurn, ainsi que deux autres personnes, sont recherchés dans le cadre de cette affaire.

Vishal Shibchurn, ainsi que deux autres personnes, sont recherchés dans le cadre de cette affaire.

C’est un acte d’intimidation et des représailles qui seraient à l’origine des incidents survenus à Gros-Billot dans la soirée du samedi 3 novembre. Des hommes encagoulés et armés de sabres avaient saccagé la maison d’une habitante de la localité. 

C’est ce qu’a laissé entendre Varun Goinda dans sa déposition à la police. Aux petites heures, dimanche 4 novembre, le jeune homme de 18 ans habitant Surinam s’était pointé à l’hôpital du Nord en alléguant qu’il avait été blessé par balle au jardin de Plaine-Verte

Une version qui a laissé sceptique la police, qui soupçonnait qu’il pourrait avoir été blessé à Gros-Billot. Après avoir changé plusieurs versions, hier, jeudi 8 novembre, Varun Goinda a fini par avouer sa participation à ces incidents. Et il a incriminé Vishal Shibchurn, 43 ans, comme étant le meneur. Précisant qu’il pouvait identifier les autres personnes impliquées dans ces actes de violence. 

Un ado de 17 ans arrêté

Des révélations qui ont mené à l’arrestation, hier, d’un adolescent de 17 ans, habitant Mahébourg, blessé par balles ce jour-là. Il a été placé en détention. La CID est sur la piste de Vishal Shibchurn, le père de l’adolescent et un autre individu que Varun Goinda a incriminé. 

Varun Goinda a expliqué à l’assistant surintendant de police Satiajev Callychurn, chef enquêteur dans cette affaire, et aux hommes de l’assistant commissaire de police Jean Claude Pèdre, le responsable de la Criminal Investigation Division de la division sud, les circonstances dans lesquelles ils ont débarqué au domicile de cette famille de Gros-Billot, samedi. C’était à l’issu d’une réunion à Mare-d’Albert où plusieurs personnes avaient pris la parole. 

Le fils de la propriétaire de la maison, qui se trouvait à l’étage, aurait fait feu avec un fusil pendant que le rez-de-chaussée était saccagé. C’est à ce moment précis que Varun Goinda a été blessé, de même que l’adolescent résidant à Mahébourg. Ce dernier, a indiqué Varun Goinda, a eu des blessures superficielles, les balles l’ayant effleuré. Outre Vishal Shibchurn, le père de l’adolescent était aussi présent. 

Couvre-feu non respecté

À noter que Vishal Shibchurn avait passé 24 heures en cellule policière avant de retrouver la liberté conditionnelle mercredi après-midi, 7 novembre. Il avait été arrêté la veille, en fin d’après-midi, car il n’avait pas respecté le couvre-feu qui lui a été imposé par le tribunal dans une précédente affaire. La police reproche à Vishal Shibchurn d’avoir été présent, lundi soir, 5 novembre, parmi un groupe de manifestants à Rose-Belle suivant le saccage d’un lieu de culte.

L’enquête sur les incidents de Gros-Billot est placée sous la supervision de l’assistant commissaire de police, Chandansing Ramsurrun, le divisional commander de la division sud.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires