Travaux du Metro Express: «Seuls deux incidents recensés», affirme Bodha

Avec le soutien de
La PNQ, ce vendredi 9 novembre, était axée sur le Metro Express et l’étude entreprise sur l’impact environnemental d’un tel projet.

La PNQ, ce vendredi 9 novembre, était axée sur le Metro Express et l’étude entreprise sur l’impact environnemental d’un tel projet.

«People will sue you and will take you to court.» Déclaration de Xavier-Luc Duval à Nando Bodha, au Parlement, ce vendredi 9 novembre. C’était lors de la tranche réservée à la Private Notice Question (PNQ) axée sur le projet Metro Express. 

Pour le leader de l’opposition, le ministre des Infrastructures publiques «met toute la population en danger». Xavier-Luc Duval s’appuie, par exemple, sur le fait que des drains ont «disparu» à Vandermeersch. «Que se passera-t-il pendant des inondations ? Attendons-nous qu’un enfant meure noyé ?» s’est-il insurgé. 

Nando Bodha se veut rassurant. Il a réitéré le fait que toutes les précautions nécessaires sont prises par la compagnie indienne Larsen & Toubro. Au dire du ministre, il est «normal» qu’il y ait des «perturbations» car il s’agit d’un «projet d’envergure». 

D’insister sur le fait que seuls deux problèmes liés aux services publics ont été recensés à ce jour, soit la découverte de l’amiante dans des tuyaux de la Central Water Authority à la rue Vandermeersch et le conduit d’évacuation des eaux usées endommagé fin octobre à Rose-Hill. D’ailleurs, il a donné la garantie que l’eau traitée pour les habitants de la région demeure conforme aux normes internationales de qualité en matière d’eau potable. 

Ce qui n’a pas convaincu Xavier-Luc Duval. Le leader de l’opposition lui a demandé de rendre publiques les différentes analyses faites pour déterminer la qualité de l’eau. 

Par ailleurs, Nando Bodha a déclaré que des travaux pour le compte du projet Metro Express sont effectués parallèlement dans 32 sites différents et ils sont étendus sur une distance de 12 kilomètres. À ce jour, 13 % des travaux de la première phase ont été complétés. L’échéance de la première phase a été fixée à septembre 2019 et concerne le trajet entre Rose-Hill et Port-Louis. 

Nando Bodha a également confirmé que Larsen & Toubro effectuent les travaux en tenant compte des recommandations du rapport sur l’impact environmental de Singapore Coorporation Enterprise. «Le gouvernement s’est engagé pour ce projet et nous sommes déterminés à le mettre en œuvre», a souligné le ministre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires