Caricatures sur Facebook: les autorités mauriciennes «musellent» Shameem Korimbocus

Avec le soutien de
Shameem Korimbocus, responsable de showroom,  ne doit publier aucune vidéo tant qu’il est à Dubaï.

Shameem Korimbocus, responsable de showroom,  ne doit publier aucune vidéo tant qu’il est à Dubaï.

Les amendements à l’article 46 de l’ICT Act sous la Judicial and Legal Provisions Act sont-ils en passe de faire leur première victime ? Shameem Korimbocus, un Mauricien originaire de Curepipe et établi à Dubaï depuis huit ans, en fait déjà les frais.

Les autorités mauriciennes sont parvenues à museler cet internaute connu de ses compatriotes sur Facebook pour ses vidéos caricaturant des politiques comme Showkutally Soodhun et Pravind Jugnauth. C’est ce qu’a confié le principal concerné, joint au téléphone à Dubaï, hier, jeudi 8 novembre.

Shameem Korimbocus raconte que plus tôt dans la journée, il s’est rendu au quartier général de l’immigration dubaïote à Deira, après y avoir été convoqué. «La semaine dernière, j’ai reçu un appel de quelqu’un se présentant comme un membre des services de renseignement. Il m’a dit que les autorités mauriciennes ont contacté celles de Dubaï et qu’il fallait que je me rende au poste de police de Deira. Je ne l’ai pas pris au sérieux me disant que c’était une blague», relate Shameem Korimbocus.

«Je ne dois publier aucune vidéo ou autre tant que je suis à Dubaï, ce que je vais faire car je suis obligé de respecter la loi. Honte au gouvernement mauricien ! C’est vraiment triste pour le pays !»

Il dit avoir reçu un nouvel appel mercredi lui disant qu’il était convoqué au bureau des affaires des étrangers, au quartier général de l’immigration à Deira. «Je suis parti. Le responsable, qui m’a bien reçu, m’a dit qu’il a besoin de connaître la vérité à la suite d’une plainte qu’ils ont reçue. Je ne peux vous en dire plus. Je suis chez eux. Je me dois de respecter leur loi.»

Qu’est-ce que cela signifie, a-t-on demandé à ce responsable de showroom. «Je ne dois publier aucune vidéo ou autre tant que je suis à Dubaï, ce que je vais faire car je suis obligé de respecter la loi. Honte au gouvernement mauricien ! C’est vraiment triste pour le pays !»

Ajoutant qu’il ne faisait que des blagues pour faire rire les Mauriciens et qu’il n’a diffamé personne. Il dit s’entendre bien avec tous les partis politiques, y compris avec le MSM. «Ki mo’nn fer zot ? Koumsa mo pé déranz zot. Mo bizin poz kandida», lance-t-il. Avant de se ressaisir : «J’ai peur quand je vois ce qui est arrivé à Khashoggi (NdlR, le journaliste saoudien assassiné dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul). J’ai peur mais je ne baisserai pas les bras.»

A-t-il aussi été prévu que Shameem Korimbocus soit expulsé ? «J’ai appris de mes contacts à Maurice que c’est ce qu’on a tenté de faire. Je crois qu’à la veille des élections générales, ils craignent que si je continue, cela les dérange davantage. Zot inn fer enn system ferm mo labous.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires