Ligue des Champions: Mourinho et Manchester braquent la Juventus

Avec le soutien de
L'entraineur portugais de Manchester United, Jose Mourinho, à la fin du match gagné contre la Juventus de Turin, à Turin, le 7 novembre 2018.

L'entraineur portugais de Manchester United, Jose Mourinho, à la fin du match gagné contre la Juventus de Turin, à Turin, le 7 novembre 2018.

Un véritable hold-up. Archi-dominé pendant plus d’une heure et mené au score après un chef d’oeuvre de Cristiano Ronaldo, Manchester United a marqué deux buts sur coups de pied arrêtés dans les derniers instants pour aller battre la Juventus Turin 2-1 mercredi en Ligue des Champions.

José Mourinho a fini le match en tendant l’oreille pour chambrer le public du Juventus Stadium, qui l’a conspué tout le match mais a réservé un bel accueil à son ancien chouchou Paul Pogba.

L’entraîneur portugais a alors été escorté vers la sortie par des stewards, pendant que plusieurs joueurs de la Juventus étaient venus lui dire ce qu’ils pensaient de sa provocation.

«J’ai été insulté pendant 90 minutes et moi j’étais là pour faire mon travail. Moi je n’ai insulté personne. A froid, sans doute que je ne le referais pas. Il faut oublier ça», a déclaré le «Special One» à la télévision italienne.

Le meilleur choix de sa soirée, Mourinho l’avait fait un quart d’heure plus tôt en faisant entrer à la 79e minute Mata et Fellaini aux places de Herrera et de l’invisible Sanchez.

A ce moment là, les Mancuniens étaient menés 1-0 et ne voyaient plus le ballon, emportés par les vagues turinoises et le seul suspense semblait porter sur l’identité du buteur turinois à venir, celui qui aurait tué le match.

Mais ce deuxième but n’est jamais venu et les Red Devils ont contre toute attente renversé sur deux coups de pied arrêtés ce match contrôlé par la Juve, qui a par moments semblé infiniment supérieure à son adversaire.

- Poteau et barre -

Après une faute de Matuidi sur Pogba, c’est d’abord Mata qui a expédié sa superbe frappe du droit en lucarne pour ramener le score à 1-1 (86e).

Et dans le temps additionnel, un long coup franc excentré frappé par Young a été mal défendu par les bianconeri, Bonucci finissant par marquer contre son camp (90).

Manchester avait réussi son braquage et la Juve pouvait se demander comment elle avait pu laisser échapper victoire, qualification et première place du groupe, autant de choses qui lui tendaient les bras.

«On devrait mener 3-0 et on n’arrive même pas à prendre un point», a ainsi regretté le guerrier Chiellini après le match, sur la chaîne italienne Sky.

Auparavant, la Juve avait pourtant livré une nouvelle démonstration, avec un wagon d’occasions, un poteau de Khedira, une barre de Dybala et un but de rêve de Ronaldo.

Le Portugais n’avait plus marqué en Ligue des Champions depuis le quart de finale remporté par le Real Madrid face... à la Juve en avril dernier.

Il a mis fin en beauté à cette disette avec une incroyable reprise de volée du droit sur une ouverture parfaite de Bonucci (65e).

Le Portugais envoie ainsi un message aux votants du Ballon d’Or, mais cette défaite est un coup d’arrêt pour son équipe. Relatif, car la Juve reste en tête avec neuf points. Manchester en revanche, qui revient à deux longueurs des Turinois, a réussi un très gros coup.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires