Il y a 44 ans : 650 000 livres sterling pour le relogement des Chagossiens

Avec le soutien de
La légende indiquera que c’est à la suite de leur mobilisation que des cités ont été construites.

La légende indiquera que c’est à la suite de leur mobilisation que des cités ont été construites.

Le 5 novembre 1974

La Grande-Bretagne a accordé 650 000 livres sterling pour le relogement des familles déplacées des Chagos. Ces îles ont été excisées du territoire mauricien avant l’indépendance du pays. C’est à l’Assemblée législative que l’annonce est faite par le Premier ministre Sir Seewoosagur Ramgoolam, le 5 novembre 1974.

Le chef du gouvernement répondait à une interpellation, faite par le leader de l’opposition, à l’ajournement des travaux parlementaires. Gaëtan Duval avait fait un plaidoyer en faveur des familles déplacées des îles Chagos. On les appelait alors des familles îloises. Duval affirmait qu’elles étaient quelque 800 personnes transférées à Maurice.

Le leader du Parti Mauricien Social Démocrate ( PMSD)  déplorait que ces familles n’avaient pas pu s’installer, convenablement, n’ayant bénéficié d’aucun soutien. Il déclarait même qu’il comptait entamer des poursuites à l’encontre de la Grande-Bretagne «pour avoir déporté les Îlois de leur pays. »

Lors de sa réponse relative à cette interpellation, Sir Seewoosagur Ramgoolam déclara que 286 familles avaient été déplacées. Il ajouta et que les autorités britanniques avaient accordé des compensations de 650, 000 livres sterling pour faciliter leur installation. Le Premier ministre annonça que «des cites avec des écoles seraient construites à Roche-Bois et à Cassis pour les îlois.»

Cependant, par la suite tout le monde a oublié ces déclarations d’intention. Il n’y a eu ni cité, ni école à Roche Bois ou à Cassis. Pourtant, deux ans après, suite aux élections de 1976, le PMSD de Gaëtan Duval était entré au gouvernement dirigé par Sir Seewoosagur Ramgoolam.

C’est bien plus tard que la situation a commencé à évoluer. Cela à la suite de la mobilisation des Chagossiens. En effet avec le soutien des frères Michel ( Sylvio et Elie) et des membres du Mouvement Militant Maurice les Chagossiens ont organisé des manifestations et des grèves pour que leurs voix soient entendues.

C’est dans les années 80 qu’un comité parlementaire est institué pour se pencher sur la question et que les négociations ont été reprises avec la Grande Bretagne. Des fonds ont alors été alloués pour la construction des cités à Baie-du Tombeau et Pointe-aux-Sables.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires