Réduit Appeal Fund: drôles de préférences

Avec le soutien de
Ameenah Gurib-Fakim lors de l’ouverture du Women’s Forum à l’hôtel «Sugar Beach», Flic-en-Flac, le 20 juin 2016.

Ameenah Gurib-Fakim lors de l’ouverture du Women’s Forum à l’hôtel «Sugar Beach», Flic-en-Flac, le 20 juin 2016.

La commission Caunhye ne cesse de dévoiler le fonctionnement de l’ancienne présidente de la République. Certains, comme l’Atelier Mo’Zar, qui ont fait appel au fonds de la State House, se sont vu répondre qu’il n’y avait pas d’argent. Mais il en contenait bien pour le Women’s Forum et la Pakistan Week.

«Je suis dégoûtée, on m’a dit qu’il n’y avait pas d’argent», écrit Valérie Lemaire, directrice de l’atelier Mo’Zar, sur son compte Facebook. Elle réagit après avoir appris ce qui se tramait, sous Ameenah GuribFakim, avec les comptes du Réduit Appeal Fund, géré par le président de la République.

Lors de l’audition de Motichand Seebah, le 25 octobre, le secrétaire permanent à la présidence a dévoilé que l’ex-locataire du Réduit avait levé un fonds de Rs 9,85 millions pour l’organisation du Women’s Forum, en juin 2016. Pourtant, sollicitée par Valérie Lemaire en 2017, Ameenah Gurib-Fakim avait expliqué qu’il n’y avait «pas d’argent». La directrice de l’atelier Mo’Zar n’est pas la seule à s’en plaindre…

Valérie Lemaire a fait appel au Réduit Appeal Fund en novembre 2017. Ce, dans le cadre du déplacement des enfants de l’atelier Mo’Zar à Cuba. «J’ai d’abord reçu un appel de Sadhna Seechurn, qui a dit que nous pourrions bénéficier de l’aide du fonds», se rappellet-elle. Pourtant, plus d’un mois après ce «oui» de l’ex-confidential secretary d’Ameenah Gurib-Fakim, toujours pas d’appel ou de communication de la State House. Valérie Lemaire décide, alors, de rappeler le Réduit où, après plusieurs détours, elle parlera directement à l’ex-Présidente. «Elle m’a dit que de toute manière, il n’y avait pas d’argent dans le fonds, et qu’elle ne pourrait pas nous aider.»

Ce revers ne l’a pas embêtée outre mesure, jusqu’à ce qu’elle prenne connaissance de la levée de fonds pour le Women’s Forum. «Comment a-t-on de l’argent pour une chose mais pas pour une autre ? Je comprends la décision de ne pas aider mais je ne comprends pas l’effort qu’elle a fait pour le Women’s Forum. Alors qu’elle voulait promouvoir la culture», déplore Valérie Lemaire.

Un sentiment que partage Neena Ramdenee, présidente de la Society for Aid to Children Inoperable in Mauritius (SACIM). Une association dont Ameenah Gurib-Fakim était la marraine. «Nous ne lui avons jamais demandé d’argent mais elle n’en a pas proposé non plus. Surtout que nous lui avons, souvent parlé de nos problèmes financiers.»

 Après juin 2016, il restait environ Rs 5,6 millions dans le Reduit Appeal Fund, selon Motichand Seebah. Pourtant, Ameenah Gurib-Fakim a affirmé à Valérie Lemaire fin 2017 qu’il n’y avait pas d’argent. À quoi ces fonds ont-ils été utilisés ?

D’après des bribes des comptes du Reduit Appeal Fund obtenus pendant cette période, plusieurs dépenses ont bien été faites. La plus grosse étant à l’occasion de la Pakistan Week. En octobre 2016, Rs 516 740 ont bien été payées à Emirates Airlines dans le cadre de cette semaine d’activités. Et environ Rs 900 000 ont été reversées à la vice-Chancellor de Greenwich au Pakistan, Seema Mughal, et à Saeed Kamal Mughal.

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires