Assassinat de Ritesh Gobin: douloureuse reconstitution des faits de sa petite sœur

Avec le soutien de
 
 

Sa robe «Hello Kitty» contrastait singulièrement avec le tragique de la situation. Deux mondes que tout oppose, l’innocence de l’enfance et l’horreur dont sont capables des adultes, se sont retrouvés réunis, hier vendredi 2 octobre, lorsque la sœur de Ritesh Gobin a dû revivre le meurtre de son frère, à Petite-Rivière.

À neuf ans à peine, elle a dû revivre l’agression sanglante de son frère de 11 ans et revoir le tueur. Quatorze jours après l’assassinat de Ritesh Gobin, la petite fille, témoin de ce crime, a été emmenée sur le lieu du drame, à Petite-Rivière , pour une reconstitution des faits, hier matin. Malgré l’émotion dans sa voix, elle s’est montrée courageuse.

Vers 10 heures, accompagnée de sa mère, elle se rend dans les locaux dans la Major Crime Investigation Team (MCIT), aux Casernes centrales. Elle identifie Sachin Teeree, 37 ans, le présumé meurtrier de son frère. Pendant presque trois quarts d’heure, la fillette narre le trajet qu’elle avait effectué en compagnie de son frère, dans la soirée du samedi 20 octobre, jusqu’à ce terrain en friche, où l’ami de son père aurait égorgé Ritesh.

Peu avant 11 heures, des policiers de la MCIT quittent les Casernes centrales pour le village de Petite-Rivière. Le convoi de véhicules s’arrête au poste de police. C’est le point de rendez-vous pour que des techniciens de la police scientifique les rejoignent. Cet exercice est dirigé par les inspecteurs Rakesh Jugoo et Satish Ramjheetun de la MCIT. Il est 11 h 40, les véhicules démarrent. Ils prennent la direction d’Albion et s’arrêtent sur la route Royale de Petite-Rivière , presque en face d’International Store.

La petite, l’allure frêle, portant une robe tee-shirt bleu marine et blanche «Hello Kitty» et une paire de sandales, descend d’un véhicule de la MCIT. Elle est accompagnée de sa mère, Khusboo Gobin, de la sergente Razia Hausmuddy de la MCIT et une Child Welfare Officer de la Child Development Unit du ministère de l’Egalité du genre. Une psychologue, affectée au même ministère, descendue d’un autre véhicule, les rejoint. Suraj Gobin, le père, est aussi présent.

L’enfant indique l’endroit devant une boutique (Radhika) où «Chacha» – Sachin Teeree, c’est ainsi que son frère et elle l’appellent – leur avait demandé de l’attendre, pendant qu’il se rendait à l’International Store. Dans ce commerce, avait-il déclaré aux enquêteurs de la MCIT dans sa déposition, le suspect avait acheté une bouteille de boisson alcoolisée et un cutter. L’arme qu’il aurait utilisée pour tuer Ritesh Gobin.

Après ce premier exercice, les enquêteurs redescendent en direction de Port-Louis, mais ils empruntent une première rue juste à gauche. La fille leur indique le terrain en friche que l’ami de leur père leur a désigné comme un raccourci pour rentrer. Ils traversent ensuite une route asphaltée pour aboutir à nouveau sur un autre terrain à l’abandon. À cet endroit, l’enfant s’attarde longuement. Elle relate en détail aux enquêteurs, en présence des représentantes du ministère et de Me Roubina Jadoo-Jaunbocus, avocate de sa famille, comment ce «Chacha» a égorgé son frère Ritesh sous ses yeux. D’une voix nouée, elle montre l’endroit où s’amoncellent encore des fleurs séchées. En ce lieu, le corps de son frère, qui gisait dans une mare de sang, a été découvert, vers 22 heures, le 20 octobre.

 Epuisée par ce souvenir tragique, l’enfant continue tout de même à montrer aux policiers le sentier qu’elle avait emprunté pour échapper au tueur, afin de regagner le village intégré. Mais Sachin Teeree l’a poursuivie et l’a entraînée dans une autre direction. Il lui a mis la main sur la bouche pour l’empêcher de crier. C’est alors qu’elle l’a mordu. Le présumé meurtrier de son frère l’a, à son tour, mordue à l’épaule droite. Mais elle a pu s’échapper des mains de celui qui est aussi son voisin pour alerter sa mère.

Sachin Teeree, sur qui pèse une accusation provisoire d’assassinat, comparaît une nouvelle fois devant le tribunal de Bambous ce lundi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires