Facilitation des affaires: Maurice rejoint le Top 20 du classement Doing Business 2019

Avec le soutien de
Pour François Guibert, CEO de l’Economic Development Board, cela confirme que Maurice demeure une «juridiction compétitive et attractive».

Pour François Guibert, CEO de l’Economic Development Board, cela confirme que Maurice demeure une «juridiction compétitive et attractive».

Maurice gagne 5 places en comparaison au dernier classement. Et rejoint le Top 20 des pays ayant un cadre favorable à la facilitation des affaires (ease of doing business). Le pays occupe, en effet, la 20e position du dernier rapport «Doing Business 2019», publié par la Banque mondiale, ce mercredi 31 octobre.

Cette année, le pays se retrouve donc entre la Lettonie, qui se classe en 19e position et l’Islande, en 21e position. Le leader du classement demeure la Nouvelle-Zélande, suivie de Singapour, de Hong-Kong et de la Corée du Sud. La Libye, le Yémen, le Venezuela, l’Erythrée et la Somalie occupent, pour leur part, les dernières places du classement.

Commentant cette progression, le CEO de l’Economic Development Board (EDB), François Guibert, souligne que cela confirme que Maurice demeure une «juridiction compétitive et attractive tout en consolidant la confiance des investisseurs». D’ajouter que l’EDB travaille actuellement sur la mise sur pied de l’e-licensing ainsi qu’un «business process re-engineering». Des mesures qui devraient davantage contribuer à la facilitation des affaires.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x