Riche-Terre: paralysé depuis un accident, il réclame toujours justice

Avec le soutien de
Alex Phillippe Marie demande à son ancien employeur d’être clément et de lui accorder une pension.

Alex Phillippe Marie demande à son ancien employeur d’être clément et de lui accorder une pension.

Cela fait six ans qu’il lutte pour que justice lui soit rendue. Rien n’a été fait pour qu’Alex Philippe Marie puisse être indemnisé après l’accident au sein de la compagnie qui l’a rendu invalide, selon ses dires. Récit.

Alex Phillippe Marie, 45 ans, se déplace difficilement depuis un accident de travail survenu le 11 novembre 2012. Cet habitant de Riche-Terre a été blessé alors qu’il travaillait sur une des machines dans une compagnie privée de poisson dans la même région. «Mon pied s’est retrouvé coincé dans un broyeur. Tou finn alé. Ma chair, mon mollet, mon tibia, ma cheville», confie-t-il.

Il a passé plusieurs mois à l’hôpital et les médecins ont conclu qu’il serait handicapé. «Je ne peux plus travailler car je me déplace en fauteuil roulant. Ki travay mo pou gagné dan sa léta ki mo’nn vini la ?»

Le quadragénaire est dans le besoin. Ses trois enfants sont tous scolarisés et même s’il est divorcé, il compte bien contribuer financièrement. «Zot pa Moris, zot viv ek zot mama dan Rodrigues. Mé mo avoy zot kas», soutient-il.

Alex Phillippe Marie explique qu’il est difficile pour lui de joindre les deux bouts chaque mois. «Je vis avec ma mère, qui est déjà malade et âgée. Je ne peux pas tout mettre sur son dos. Défwa, Rs 5 mo péna pou al la boutik. Mo res zis pou al démann sarité pou kapav viv.»

Il affirme que durant les six dernières années, pas un mois ne s’est passé sans qu’il n’entame des démarches pour que la compagnie lui verse des dommages. «Quand j’avais eu mon accident, on m’avait promis de me donner une pension à vie. Mé apré zot finn tourn lédo ek mwa», déplore-t-il.

Il a aussi, entre autres démarches, recherché les services d’un avocat. Mais le procès est constamment renvoyé, selon ses dires. «Je dois me présenter encore en cour le 13 novembre. Et je crois que cela va prendre encore du temps. Mo gagn létan mor», lâche-t-il.

Du côté de la police, on affirme qu’une plainte a bel et bien été enregistrée au poste de police de Terre-Rouge en 2012 après l’accident. La compagnie impliquée, elle, n’a pas souhaité réagir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires