Quand le Mauricien Georges Abraham côtoie Nicolas Sarkozy…

Avec le soutien de
C’est en 1984 que George Abraham a quitté Maurice.

C’est en 1984 que George Abraham a quitté Maurice.

Il a quitté Maurice pour la France à l’âge de 18 ans. Trente-cinq ans après, Georges Abraham, 53 ans, est aujourd’hui un membre du parti politique français Les Républicains. Il a été réélu aux dernières élections du 13 octobre pour représenter les adhérents de la Haute-Savoie au Conseil national et au comité de circonscription.

C’est entre 2002 et 2003, qu’il fait son entrée en politique. Cet univers l’a toujours intéressé. «J’ai toujours été attiré par la politique. Lorsque j’étais à l'île Maurice, je militais déjà pour un parti politique.» Il participait d’ailleurs aux réunions.

C’est en France que cet intérêt a pu se concrétiser. Dans un premier temps, il a rencontré des personnalités politiques de droite comme de gauche. Mais avec le temps, son attirance pour la politique de droite – ses valeurs et ses idées – s’est affirmée. C’est alors qu’il intègre Les Républicains, fondé par Jacques Chirac. Le parti était anciennement connu comme l’Union pour un mouvement populaire (UMP) et le Rassemblement pour la politique (RPR). À ses débuts dans la première circonscription de Haute-Savoie, il commence par se documenter. 

Marque de confiance

Maintenant, Georges Abraham participe aux congrès à Paris où il rencontre plusieurs personnalités qui ont enrichi ses connaissances et ses compétences dans ce domaine. Il cite notamment Nicolas Sarkozy, ancien président de la République française, Bernard Accoyer, ancien président de l’Assemblée nationale, Laurent Wauquiez, président de la région Rhône-Alpes-Auvergne, François-Eric Carbonnel, élu de la région, entre autres. 

En 2016, dans le cadre d’une élection interne au parti, Georges Abraham est élu conseiller national. «J’en suis fier. Il y avait 29 candidats et il fallait sept élus. Je suis arrivé septième», confie-t-il avec émotion. Il affirme que ce statut est une marque de confiance. Son seul regret est d’avoir commencé la politique tardivement.

Le parcours de George Abraham débute à des kilomètres de la Haute-Savoie. Il est né le 17 février 1965 à Plaine-Magnien. Benjamin d’une famille de quatre enfants, il fréquente l’école Notre dame de Lourdes, puis le collège de La confiance. Auprès de ses parents Evan et Roselyn, il a une enfance heureuse.

«Je voulais voir d’autres horizons»

En 1984, devenu adulte, il quitte Maurice pour la France. Il garde toutefois ses valeurs : «À Maurice, j’avais des valeurs que mes parents m’avaient inculquées. Je voulais voir d’autres horizons», souligne-t-il. À son arrivée, il habite en Haute-Savoie et poursuit ses études dans une école de comptabilité. Il peine à trouver du travail et déménage à Paris. Là-bas, il travaille dans la mode. Il y fait aussi la rencontre de son épouse Noreen, avec qui il a un fils âgé aujourd’hui de 13 ans.

Cependant, après quelque temps, Georges Abraham revient s’installer en Haute Savoie. «Quelques années plus tard, j’ai ressenti le besoin de revenir au calme en Haute-Savoie et me rapprocher de la famille, j’ai emménagé à Annecy, qui se situe à 30 minutes de Genève.» Il exerce désormais dans l’automobile. 

Après avoir passé 35 ans en France, son ambition est de se présenter aux élections municipales de Grand Annecy. Elles rassembleront six villes de la Haute-Savoie en 2020.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires