Moong Dal et Masoor Dal: attention au glyphosate

Avec le soutien de
Les autorités indiennes ont tiré la sonnette d’alarme quant à la quantité d’herbicide présente dans ces lentilles.

Les autorités indiennes ont tiré la sonnette d’alarme quant à la quantité d’herbicide présente dans ces lentilles.

Le Moong Dal et le Masoor Dal importés sont impropres à la consommation. Raison : une trop forte présence de l’herbicide glyphosate. Ce qui a d’ailleurs poussé le gouvernement indien à demander à la population indienne de ne plus consommer ces grains secs. À Maurice, si l’utilisation du glyphosate requiert un permis spécial, il n’y a pas de contrôles exercés sur les planteurs.

L’alerte vient de la Food and Safety Standards of India (FSSI). Ces grains secs importés de l’Australie et du Canada contiennent des résidus de glyphosate. «Il est possible que ces aliments contiennent des taux de résidus qui sont supérieurs à la limite et ce de fait, peuvent avoir un effet négatif sur la santé des consommateurs», a expliqué une source de la FSSI.

Il n’existe cependant aucun règlement dans la Grande péninsule concernant cet herbicide. Les autorités s’appuient sur les réglementations internationales pour s’assurer que ces lentilles sont propres à la consommation.

Selon Dani Joseph, l’un de ceux qui vendent ce produit à Maurice, le glyphosate n’est pas plus dangereux qu’un autre herbicide à condition de l’utiliser correctement. En théorie, l’utilisation du glyphosate est contrôlée depuis que la Use of Pesticides Act a été votée au parlement. Pour s’en procurer, les planteurs doivent se munir d’un permis du Food and Agricultural Research and Extension Institute. Toutefois, aucun contrôle n’est mené dans les fermes pour savoir si les planteurs respectent les quantités prescrites. En France, par contre, le projet de loi pour l’interdire a été rejeté en septembre dernier.

Par ailleurs, dans une étude menée par l’express en 2016, la présence de résidus de pesticides à des taux jusqu’à trois fois supérieurs à ceux autorisés par l’Union européenne avait été détectée dans le riz et les haricots rouges.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires