Affaire Khashoggi: le journaliste «découpé» et «défiguré» ?

Avec le soutien de
C’est le mardi 2 octobre que Jamal Khashoggi, âgé de 59 ans, a été tué.

C’est le mardi 2 octobre que Jamal Khashoggi, âgé de 59 ans, a été tué.

La polémique autour du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul, en Turquie, ne cesse de grandir. Et les zones d’ombre ne font que s’accentuer autour de sa mort. Cette fois, plusieurs presses internationales, dont la chaîne britannique Sky News, indiquent que des restes du corps du journaliste auraient été découverts dans le jardin du consul saoudien à Istanbul.

Les sources de cette chaîne vont même plus loin en indiquant que Jamal Khashoggi avait été «découpé» et «défiguré». Toujours selon la chaîne britannique, si ces éléments sont confirmés, cela viendrait contrarier la version de Riyad, qui avait fini par avouer, samedi 20 octobre, que le journaliste était bel et bien mort au consulat.

À la suite de cette affaire, de nombreux pays, dont la Nouvelle-Zélande, l’Australie, les États-Unis ou encore le Royaume-Uni, ont annoncé le boycott de la Future Investment Initiative, qui a débuté mardi matin 23 octobre à Riyad. Les États-Unis ont même déclaré qu’ils allaient révoquer les visas des Saoudiens impliqués dans l’assassinat de Khashoggi. «L’opération de dissimulation saoudienne est l’une des pires de l’Histoire», a déclaré le président Donald Trump.

De son côté, Maurice semble hésiter à emboîter le pas à la communauté internationale. Pas plus tard que lundi 22 octobre, l’État mauricien signait un loan agreement avec le directeur du Saudi Fund for Development, le Dr Khalid Alkhudairy. De plus, une délégation serait actuellement en préparation de départ pour une Trade Mission au royaume saoudien, au début du mois prochain.

C’est le mardi 2 octobre que Jamal Khashoggi, un éditorialiste qui collaborait au Washington Post, âgé de 59 ans, a été tué. Si dans un premier temps, l’Arabie Saoudite avait affirmé qu’il était reparti librement du consulat ce jour-là, sous la pression grandissante, le royaume a admis samedi qu’il était mort à l’intérieur de la mission diplomatique à la suite d’une «rixe».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires