Salon des animaux: sensibiliser est le maître mot

Avec le soutien de
Le Salon des animaux a pour but d’entraîner grands et petits dans l’univers des animaux.

Le Salon des animaux a pour but d’entraîner grands et petits dans l’univers des animaux.

Les amoureux des et reflux acides animaux ne rateront certainement pas l’occasion. Le Seven7 Group, en collaboration avec Animalia, organise son premier Salon des animaux, les 27 et 28 octobre, au collège Sainte Mary’s à Rose-Hill. «Nous voyons que les gens sont plus attentionnés de nos jours envers leurs animaux. D’un autre côté, il y a toujours ceux qui les maltraitent. Donc, ce salon vient, d’une part, montrer toute la passion que certains éprouvent pour leurs animaux et d’autre part, sensibiliser le public sur la bonne manière de traiter son animal. Les gens pourront, pendant ces deux jours, rencontrer des professionnels et leur demander conseil. Le public pourra aussi connaître les différents services qui leur sont proposés dans le monde de l’animalerie», explique Guillaume Noël, directeur de la communication chez Seven7 Group.

L’accent sera mis sur deux aspects durant ce salon, soit «la sensibilisation du public sur les croisements canins, et sur le dressage», souligne Guillaume Noël. Ce dernier explique «que nous voyons qu’il y a de plus en plus de croisements entre différentes races. Les gens le font un peu par expérimentation pour essayer d’avoir de nouvelles races de chien ou avoir un plus bel animal. Or, cette pratique est dangereuse, d’un côté parce que la pureté de la race se perd et qu’il devient de plus en plus difficile de distinguer le pedigree d’un chien, et de l’autre, parce que ces croisements comportent des risques pour les animaux», fait ressortir Guillaume Noël avant d’ajouter «le jour du salon, nous aurons sur place les défenseurs des animaux qui évoqueront cette situation».

Travaillant sur ce salon depuis plusieurs mois, Guillaume Noël avoue avoir été choqué par les types de chiens issus de croisements qu’il a vus. «J’ai vu un chien né d’un croisement entre un labrador et un teckel. Ce chien avait la tête et le corps du labrador mais des pattes de teckel. Il éprouvait des difficultés à se déplacer car ses pattes ne pouvaient supporter le poids de son corps. C’est pour moi une terrible maltraitance envers un animal. Les gens font des croisements mais ne savent pas quel genre d’animal cela va donner. Ce n’est qu’en grandissant que l’on découvre les défaillances de l’animal. Il peut être paralysé à vie, souffrir de maladies et mourir plus tôt que prévu», soutient notre intervenant.

Pour ce dernier, il est de plus en plus difficile de distinguer la race d’un chien. «Un chien peut avoir plusieurs caractéristiques d’un chien de race mais ne pas en être un. Il y a à Maurice très peu de personnes qui peuvent aujourd’hui reconnaître la race d’un chien. Les gens peuvent facilement se faire arnaquer. C’est pourquoi pour ce Salon des Animaux où nous aurons des concours, nous avons dû faire venir des membres de jury de l’étranger, soit d’Afrique du Sud, entre autres», souligne Guillaume Noël.

Le second aspect que les organisateurs veulent mettre en avant au cours de ce salon est le dressage. «Le Salon des animaux comprendra des numéros d’agilité qu’on n’a plus vus à Maurice depuis un certain nombre d’années. L’agilité fait partie du dressage de l’animal», explique Guillaume Noël. En présentant ce numéro, il espère que les gens s’intéresseront davantage au dressage. «Le dressage ne s’adresse pas qu’aux chiens mais également à toute une variété d’animaux dont les oiseaux», rappelle-t-il.

Pourquoi est-ce important de dresser son animal ? «Au cours des années précédentes, Maurice a enregistré des attaques d’animaux. Je pense que si ces animaux étaient dressés comme il se doit, de telles attaques ne se seraient pas produites. Il n’y a pas d’animaux dangereux, il y a des gens qui ne savent pas dresser leur animal et qui ont de mauvais comportements. L’animal est, en quelque sorte, votre reflet», soutient-il avant d’ajouter qu’«un animal fait partie de votre vie au quotidien et s’il est bien dressé, il pourra non seulement être un compagnon mais également une aide. On voit aujourd’hui des chiens accompagnateurs, qui peuvent même vous apporter vos médicaments si vous êtes malades et seuls.»

Ce dernier explique qu’il y a aujourd’hui différentes méthodes de dressage. «Le dressage ne doit pas se faire avec agressivité mais avec douceur. Durant le Salon nous aurons plusieurs dresseurs présents et le public pourra mieux se renseigner», conclut-il.

Les surprises du salon

Le Salon des animaux a pour but d’entraîner grands et petits dans l’univers des animaux. Qu’ils soient terrestres, marins ou volants, ils ne manqueront pas de ravir le public durant les deux jours que durera l'évènement. «Nous aurons une quarantaine d’exposants et 200 chiens, qui participeront aux concours. Des démonstrations et des spectacles seront au programme. Le concours canin du dimanche comprendra des chiens de race et on invite les visiteurs à venir les découvrir», souligne Guillaume Noël. Des dresseurs de l’étranger seront également présents pour donner des conseils au public. Les adolescents pourront s’adonner au mini-quad, tandis que les plus petits pourront se faire peindre le visage ou se défouler sur des châteaux gonflables. Ceux présents pourront aussi faire des balades à cheval, s’acheter des pendentifs personnalisés et leur animal ou encore se faire prendre en photo et l’imprimer sur un t-shirt. L’entrée est à Rs 50 pour les adultes et Rs 25 pour les enfants.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires