Victime d’un viol collectif, une ado de 16 ans se voit refuser l’acces à une école

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) La victime a été violée par un groupe de quatre garçons en septembre.

(Photo d’illustration) La victime a été violée par un groupe de quatre garçons en septembre.

Elle a été refusée à l’école. La raison évoquée ? C’est parce que cette mineure a été victime d’un viol collectif.

C’est dans la ville de Dehradun, en Inde, que cela se passe. Les parents de la victime, âgée de 16 ans, cherchaient une nouvelle école pour elle après qu’elle a été violée par un groupe de quatre garçons dans l’établissement qu’elle fréquentait auparavant, le 16 septembre. Alors que plusieurs écoles ont refusé son inscription, arguant que sa performance n’était pas à la hauteur, un établissement a fait savoir «qu’une victime de viol ne peut pas être admise».

Le Central Board of Secondary Education (CBSE) de l’Inde a, le 24 septembre, annulé l’affiliation de l’institution où le viol a eu lieu. Trois des suspects ont été envoyés en centre correctionnel alors que le dernier, ainsi qu’un membre du personnel, ont été emprisonné. Le CBSE n’a pas encore fait de commentaires sur ces deux affaires.

L’avocat de la victime a fait savoir que sa cliente a finalement pu trouver une école et qu’une plainte a été déposée contre l’établissement qui l’a refusée.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires