Disparition du journaliste Khashoggi: le roi Salman reprend les rênes

Avec le soutien de
Le roi Salman tenterait de limiter les pouvoirs du prince héritier Mohammad bin Salman.

Le roi Salman tenterait de limiter les pouvoirs du prince héritier Mohammad bin Salman.

Actuellement à Riyadh, Showkutally Soodhun est-il spectateur de ce qui se trame au palais royal saoudien ? Selon le site d’information Reuters, devant la polémique mondiale grandissante suivant la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, le roi Salman aurait décidé d’asseoir son autorité sur son fils, le prince héritier Mohammad bin Salman, à qui il avait délégué de vastes pouvoirs.

Le prince héritier est, en effet, montré du doigt avec insistance dans la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, très critique envers le régime saoudien. Selon les autorités turques, ce dernier aurait été exécuté et démembré. Meme le président américain, Donald Trump, qui a, dans un premier temps, parlé de «présomption d’innocence», a fini par admettre que le journaliste est probablement mort et que «les conséquences seront graves».

Selon Reuters, le roi Salman a envoyé son bras droit, le prince Khaled al-Faisal, gouverneur de la Mecque, à Istanbul dans une tentative de désamorcer la crise, jeudi dernier, 11 octobre. Durant sa visite en Turquie, il a été décidé de mettre sur pied un «joint working group» pour enquêter sur la disparition de Jamal Khashoggi. Le roi Salman a par la suite ordonné au procureur de l’Arabie Saoudite d’ouvrir une enquête.

Reuters, citant une source, fait ressortir que le choix du roi Salman d’envoyer le prince Khaled en Turquie n’est pas anodin. D’autant que ce dernier est son conseiller personnel, son bras droit et a des liens très fort avec le président turque Erdogan. À Reuters, la source devait ajouter que depuis la rencontre entre le prince Khaled et ce dernier, le roi Salman a commencé à davantage s’affirmer dans la gestion de cette affaire.

Depuis la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, le 2 octobre, au consulat de l’Arabie Saoudite en Turquie, les leaders du monde entier ont réclamé des explications. Cette histoire a sérieusement écorné l’image du prince héritier Mohammad bin Salman.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires