OCDE: Maurice présente ses «non harmful tax practices»

Avec le soutien de
Harvesh Seegolam, qui fait partie de la délégation, devra convaincre les autres membres de l’OCDE

Harvesh Seegolam, qui fait partie de la délégation, devra convaincre les autres membres de l’OCDE

Essayer de redorer le blason de la juridiction mauricienne lors de la conférence de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE). C’est le but de la délégation qui s’envole vers Paris ce samedi 13 octobre pour essayer de convaincre les pays membres de que les décisions prises par les autorités sont des «non harmful tax practices.»

Harvesh Seegolam, Chief Executive Officer de la Financial Services Commission (FSC), Renganaden Padayachy, First Deputy Governor de la Banque de Maurice (BOM), Rajesh Ramloll, Deputy Sollicitor General, des représentants du ministère des Finances ainsi que de la Mauritius Revenue Authority font partie de cette délégation. Elle présentera les dernières mesures prises par la FSC, comme l’abolition de la licence de la Global Business Caterory 2 ou encore, l’’abolition des régimes fiscaux différents pour les compagnies domestiques et non-domestiques.

Ces mesures seront passées en revue par les membres de l’OCDE. 130 représentants des pays participeront à l’exercice.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires