MACOSS: nouveaux critères pour les candidats à l’élection de la présidence

Avec le soutien de
La prochaine élection devrait se tenir à la mi-novembre.

La prochaine élection devrait se tenir à la mi-novembre.

À la suite de l’élection annulée du Mauritius Council of Social Services (MACOSS) en juin dernier, des recommandations sur les profils des nouveaux candidats ont été faites. Devpal Cowreea, président et membre exécutif de Human Rights and Governance, revient sur les changements.

Dorénavant, un candidat devra être membre d’une organisation pour pouvoir briguer les suffrages. «Auparavant, l’organisation ne faisait que remplir un formulaire signé par le président et le secrétaire sans poser de questions sur qui était membre ou pas»,  explique Devpal Cowreea. Maintenant, il faudra qu’il soit impérativement membre de l’exécutif de l’organisation en question pour prétendre à la présidence du MACOSS.

De plus, le candidat ne doit pas avoir eu de condamnations, ni avoir fait l’objet d’allégations. «Cette personne représentera le MACOSS sur le plan local, régional et international», a rappelé le président de la Human Rights and Governance. Le candidat devra expliquer sa contribution à l’organisation à laquelle il appartient. Il devra aussi fai une présentation de lui. «Cela a été fait pour avoir un contrôle sur le fonctionnement», précise Devpal Cowreea. Par ailleurs, l’assemblée générale du MACOSS se tiendra le samedi 27 octobre et les élections auront lieu dans les 15 jours qui suivent.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires