L’Economic Development Board dévoile (enfin) sa vision

Avec le soutien de
 (Photo d’illustration) Le secteur de l’exportation passe par une phase difficile depuis près de deux ans, déplore-t-on.

 (Photo d’illustration) Le secteur de l’exportation passe par une phase difficile depuis près de deux ans, déplore-t-on.

Pour la première fois depuis sa nomination, il y a deux mois, le Chief Executive Officer de l’Economic Development Board (EDB) sera face à la presse, ce vendredi matin, 12 octobre. L’occasion pour François Guibert de livrer la vision économique de l’organisme, né de la fusion du Board of Investment (BOI), d’Enterprise Mauritius et de la Financial Promotion Services Agency (FPSA), il y a un an. Et composé, entre autres, des membres de «lakwizinn» comme Charles Cartier ou encore Azim Currimjee…

Force est de constater que François Guibert a du pain sur la planche. Lenteur dans la mise en œuvre des mesures, inégalités salariales, promotions contestées, opacité et gaspillage… Les critiques fusent sur la performance de l’EDB. Une situation qui inquiète notamment le secrétaire financier Dev Manraj et le bureau du Premier ministre (PMO).

Scepticisme aussi du côté du secteur privé, qui ne serait également pas convaincu que l’EDB puisse proposer des «transformative initiatives». L’opposition déplore une confusion qui ne profite pas à l’économie. «Même si je pense qu’il faut donner un peu plus de temps à l’EDB, il est vrai que les signes ne sont pas bons», soutient le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires