Forage pétrolier: l’Ocean Great White quitte Port-Louis

Avec le soutien de
L’Ocean Great White, «la plus grande en son genre au monde».

L’Ocean Great White, «la plus grande en son genre au monde».

Pas moins de 67 400 tonnes d’acier qui flottent au large de Port-Louis. Ce n’est pas un miracle. L’Ocean Great White faisant partie de la flotte de Diamond Offshore est une plateforme de forage et était dans les eaux mauriciennes depuis le 3 octobre pour six jours. Elle a quitté Maurice durant l’après-midi du lundi 8 octobre pour Las Palmas dans les îles Canaries dans l’océan Atlantique.

Mesurant 123 m de long et 78 m de large, l’Ocean Great White peut fonctionner dans des eaux allant jusqu’à 3 km de profondeur et forant jusqu’à 10,67 km de la surface de la mer. Elle peut accueillir 180 membres d’équipage. Elle est décrite comme la plus grande en son genre au monde.

Après son escale en Malaisie, l’Ocean Great White a choisi le port de Port-Louis. Pendant son séjour dans les eaux mauriciennes, l’appareil pétrolier a effectué des changements importants d’équipage, de pièces de rechange et a assuré son approvisionnement entre autres.

Il est remorqué par l’ALP Defender, mesurant environ 90 mètres de long et pouvant atteindre une vitesse maximale de plus de 19 nœuds. Diamond Offshore compte 17 autres appareils de forage en mer répartis dans le monde entier.

Il n’est pas inhabituel que des appareils de forage s’arrêtent à Port-Louis pour des visites techniques «en route pour l’Afrique du Nord», l’Europe ou l’Amérique du Sud. C’est ce qu’explique WD Associates Co Ltd, agent maritime établi dans le contexte local, et qui a été approché par Diamond Offshore, il y a quelques mois, pour fournir sa capacité technique et son expertise.

L’impact économique sur le pays d’un appel technique d’un navire d’une telle dimension est important. L’activité, les transports locaux et d’autres fournitures locales peuvent attirer à eux seuls environ 5 millions de dollars américains, fait ressortir WD Associates Co Ltd. Chaque année, au moins une plate-forme se trouve dans les eaux mauriciennes pour ses escales en vue de révisions, afin de s’approvisionner ou dans certains cas pour un changement de personnel.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires