Cancer du sein: saucisses et bacon montrés du doigt

Avec le soutien de
La viande transformée favoriserait le risque de cancer du sein, entre autres.

La viande transformée favoriserait le risque de cancer du sein, entre autres.

Vous adorez les saucisses, le bacon, le jambon, le corned beef, entre autres ? Eh bien, une récente étude démontre que la consommation de viande transformée augmenterait le risque de cancer du sein. Celui-ci serait, en effet, 9% plus élevé chez les femmes qui en consommeraient régulièrement.

L’étude, menée par des chercheurs de l’université de Harvard, a été publiée le 2 octobre dans l’International Journal of Cancer. Elle vient soutenir de précédentes recherches de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui met en garde contre de tels risques liés à la consommation de viande transformée (burgers, hotdogs, etc.).

Pour arriver à cette conclusion, des chercheurs de l’université de Harvard ont étudié les habitudes alimentaires de plus d’un million de femmes. Ils ont, par la suite, fait un suivi de ces personnes afin de déterminer combien d’entre elles ont développé le cancer du sein.

Toutefois, des experts ont exprimé des réserves sur cette étude. D’autant que la quantité de viande transformée consommée pouvant menée au cancer du sein n’a pas été définie. Qui plus est, il n’est pas clair si c’est la viande transformée seule qui favorise le développement de la maladie ou d’autres habitudes alimentaires, voire de mode de vie, dont le tabac. 

L’OMS est, elle, catégorique : la viande transformée cause bel et bien le cancer. L’organisation indique que 50g de viande transformée par jour, par exemple, augmente de 18% le risque de cancer du côlon. D’ajouter toutefois que la viande rouge serait «probablement cancérogène».

Néanmoins, étant donné que la viande a également des valeurs nutritives, l’OMS recommande que la consommation soit contrôlée et non stoppée.

Toujours est-il que selon l’International Agency for Research on Cancer, 18,1 millions de nouveaux cas de cancer devraient être enregistrés cette année. Et 9,6 millions de personnes mourront du cancer en 2018.

Selon l’International Agency for Research on Cancer, le nombre de cas de cancer ne fait qu’augmenter d’année en année. À titre de comparaison, en 2012, on avait enregistré 14,1 millions de cas et 8,2 millions de décès. Ce qui fait qu’un homme sur 5 et une femme sur 6 auront le cancer.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires