Cannabis et adolescents ne font pas bon… «méninges»

Avec le soutien de
Le cannabis aurait un sérieux impact sur les fonctions cognitives des adolescents.

Le cannabis aurait un sérieux impact sur les fonctions cognitives des adolescents.

Troubles de l’apprentissage et de la mémorisation, manque de concentration, difficulté dans la prise de décision, troubles du comportement… Selon une récente étude publiée dans l’American Journal of Psychiatry, la consommation de cannabis chez les adolescents aurait «des effets à long terme sur le développement de leur cerveau» contrairement à la consommation d’alcool.

Menée par des chercheurs de l’université de Montréal, l’étude s’est concentrée sur 3 800 adolescents, sur une période de quatre ans, à partir de l’âge de 13 ans. Leurs habitudes en termes de consommation d’alcool et de cannabis ont été notées chaque année.

Et il s’avère que si l’alcool a un impact «à court terme» sur les fonctions cognitives de l’adolescent, les effets seraient démultipliés avec le cannabis. Les chercheurs ont, en effet, noté que les adolescents qui fumaient du cannabis faisaient plus d’erreurs cognitives, non seulement quand ils se droguaient, mais même après avoir arrêté.

«Leur cerveau est toujours en développement mais la consommation de cannabis a un impact sur ce processus», a constaté le Pr Patricia J Conrod, du département de psychiatrie de l’université de Montréal et auteure principale de l’étude. Ce qui l’amène à dire que les adolescents devraient «s’abstenir de consommer du cannabis le plus longtemps possible».

À savoir que la légalisation du cannabis entre en vigeur au Canada le 17 octobre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires