La quête du selfie parfait a tué 259 personnes en six ans

Avec le soutien de
L’année dernière, 93 personnes ont trouvé la mort en voulant faire un selfie.

  L’année dernière, 93 personnes ont trouvé la mort en voulant faire un selfie.  

Noyades, accidents de la route, chutes, électrocutions… De trois décès en 2011, le nombre de personnes qui ont perdu la vie en voulant faire le selfie parfait est passé à 98 en 2016, et 93 en 2017. Au total, une étude mondiale, récemment rendue publique, a recensé 259 morts entre 2011 et 2017.

Un nombre qui serait, selon des chercheurs de l’US National Library of Medicine, «beaucoup plus élevé». D’autant que beaucoup de cas de personnes décédées en voulant faire un selfie seraient «sous-déclarés», notent-ils. De citer en exemple les décès survenus sur la route, alors que les victimes posaient pour un selfie. «On parlera d’accident de la route, alors que le selfie en est la cause», font-ils remarquer.

Selon l’étude, les décès liés au selfie sont plus fréquents en Inde, en Russie, aux États-Unis et au Pakistan. Dans 72,5% des cas, les victimes sont des hommes. Pas plus tard que le mois dernier, l’Israélien Tomer Frankfurter, 18 ans, se tuait en faisant une chute de 250 mètres alors qu’il tentait de faire un selfie au Parc national Yosemite de Californie. Alors qu’en juillet, Gavin Zimmerman, 19 ans, trouvait la mort en faisant un selfie sur des falaises dans l’État australien de Nouvelle-Galles du Sud.

Devant cette hécatombe, les chercheurs de l’US National Library of Medecine recommandent l’introduction de «no selfie zones» aux endroits à risque. Parmi ceux-ci, le sommet des montagnes, les gratte-ciel et lacs, entre autres.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires