Ligue des Champions: la Juventus sans Ronaldo et sans problème

Avec le soutien de
Dybala a marqué d'une volée du gauche sur une magnifique ouverture de Bonucci, qui rappelait ainsi combien son jeu long avait manqué à la Juve la saison dernière lors de son escapade milanaise.

Dybala a marqué d'une volée du gauche sur une magnifique ouverture de Bonucci, qui rappelait ainsi combien son jeu long avait manqué à la Juve la saison dernière lors de son escapade milanaise.

Quand Ronaldo n'est pas là, il reste Dybala. La suspension du Portugais n'a pas vraiment posé de problèmes à la Juventus Turin qui, grâce à un triplé de son attaquant argentin, a très facilement battu les Young Boys de Berne 3-0 mardi lors de la 2e journée de Ligue des Champions.

Ronaldo était en loges et il a profité du spectacle offert par Dybala. Pour offrir aux bianconeri un deuxième succès en deux matches de C1, l'Argentin a donc marqué les trois buts du match, mais aussi tiré sur le poteau, provoqué l'expulsion en fin de match de Camara et aurait même pu obtenir un penalty.

La «Joya» a brillé mais il n'a pas été le seul. Avec Pjanic, Bernardeschi ou Cuadrado, la Vieille Dame avait un peu trop de talent pour ces Young Boys et, Ronaldo ou pas, il y avait bien trois classes d'écart entre les deux équipes.

Dès la 5e minute, Dybala a marqué d'une volée du gauche sur une magnifique ouverture de Bonucci, qui rappelait ainsi combien son jeu long avait manqué à la Juve la saison dernière lors de son escapade milanaise.

L'Argentin ajoutait un deuxième but à la demi-heure en reprenant une bonne frappe de Matuidi péniblement repoussée par Von Ballmoos (2-0, 33e).

Après la pause, alors que le milieu français avait été remplacé par Emre Can, Dybala concluait son festival en reprenant de près un centre de Cuadrado, épilogue d'un long et magnifique mouvement collectif (3-0, 69e).

En face, malgré les efforts de l'ancien Parisien Hoarau, Berne n'a jamais été dangereux, avec à peine une poignée de tirs contrés ou non-cadrés.

La Juventus, de son côté, confirme son début de saison immaculé, avec sept victoires en sept matches de championnat et deux autres en deux rencontres de championnat.

Même à domicile et même en supériorité numérique, Valence n'avait pas fait le poids lors de la première journée face à la machine italienne et Berne a sans surprise subi le même sort.
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires