Ligue des champions: réveil timide pour Manchester City à Hoffenheim

Avec le soutien de
Le milieu de terrain de Manchester City David Silva buteur lors de la victoire 2-1 à Hoffenheim en 2e journée de Lilgue des champions le 2 octobre 2018.

Le milieu de terrain de Manchester City David Silva buteur lors de la victoire 2-1 à Hoffenheim en 2e journée de Lilgue des champions le 2 octobre 2018.

L’honneur est sauf, mais l’inquiétude persiste: après son retentissant revers inaugural contre Lyon (2-1), Manchester City a encore balbutié son football à Hoffenheim, mais s’est imposé mardi (2-1) lors de la 2e journée de Ligue des champions.

C’est l’Espagnol David Silva qui a sauvé les champions d’Angleterre en toute fin de match (87e), profitant habilement d’une énorme erreur défensive de Stefan Posch pour marquer un but ô combien crucial pour les hommes de Pep Guardiola, aux ambitions démentielles dans la compétition reine.

«Nous avons cinq finales devant nous», avait en effet exposé le Catalan avant le match. Cinq journées de C1 pour rattraper la défaite lyonnaise. Cinq rencontres pour se rassurer surtout dans cette épreuve, après la frustrante élimination en quart contre Liverpool l’année passée.

Cette première «finale» sur la route des huitièmes a pourtant vite tourné à l’inquiétude pour City, lorsque après 44 secondes seulement, la défense mancunienne a sombré sur une belle inspiration de Kerem Demirbay, conclue lucidement par Ishak Belfodil.

Vincent Kompany, lancé dès l’entame, Aymeric Laporte, décalé à gauche de la défense pour pallier les absences pour blessure de Benjamin Mendy et Fabian Delph, et Nicolas Otamendi ont bien mal joué le coup et l’espace laissé aux attaquants allemands sur l’action a fait ressurgir les démons de la déroute lyonnaise.

D’autant que l’entraîneur des Allemands Julian Nagelsmann, aussi talentueux que précoce (31 ans), avait tout mis en oeuvre pour ne pas subir la déferlante mancunienne, et que ses joueurs, étonnamment calmes et sereins pour leur première apparition au plus haut niveau européen, se sont régulièrement montrés dangereux.

Silva en sauveur

Heureusement pour les champions d’Angleterre que Sergio Agüero est parvenu très vite à égaliser après un beau mouvement collectif (7e), parce que les nombreuses occasions ratées qui ont suivi - Sterling (15e), Agüero (35e et 42e), Silva (53e) - auraient pu donner quelques sueurs froides aux Skyblues.

Incapables de faire la différence, coupables d’inhabituelles erreurs, les joueurs mancuniens n’ont accéléré que dans le dernier quart d’heure, et la réaction aurait pu être trop tardive si le malheureux Posch n’avait pas remis un ballon chaud dans les pieds de Silva (87e).

«On doit garder les aspects positifs de ce match», a estimé le capitaine des Citizens Vincent Kompany. «C’est un résultat fantastique. A chaque match à l’extérieur en Ligue des champions, c’est si difficile d’obtenir les trois points.»

La victoire remet City (3 points) en position confortable dans son groupe F, avant le match de l’OL contre le Shakhtar Donetsk. Mais il faudra convaincre beaucoup plus lors de la 3e journée, un déplacement sur le terrain du Shakhtar Donetsk. Là-bas aussi, il y aura une atmosphère de rachat: l’an dernier, le club anglais avait concédé sur la pelouse ukrainienne sa première défaite de la saison toutes compétitions confondues (2-1), début décembre lors de la dernière journée des poules de C1.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires