Jardinage: par amour pour l’orchidée

Avec le soutien de
La 38e édition de l’Orchid Show aura lieu les 6 et 7 octobre à la mairie de Quatre-Bornes.

La 38e édition de l’Orchid Show aura lieu les 6 et 7 octobre à la mairie de Quatre-Bornes.

Ses couleurs et formes multiples intriguent d’emblée. La fleur d’orchidée est synonyme de raffinement et de beauté. La voir enfin fleurir est le comble du bonheur pour celui qui en prend soin et la perdre est un déchirement. Pour contempler ces merveilles de la nature, l’Orchid Society of Mauritius invite le grand public à son show annuel, les 6 et 7 octobre, à la municipalité de Quatre-Bornes.

«Pour moi, cultiver des orchidées c’est le bonheur. Je passe pratiquement toute la journée à m’occuper de mes plantes. Et en leur compagnie, je m’oublie», explique Madeline Bellouard. Cette habitante d’Albion cultive des orchidées depuis plusieurs années et dispose de plus de 2 000 plants de diverses variétés. Son époux, Christian Bellouard, explique «c’est mon ancien patron, qui était le fondateur de l’Orchid Society of Mauritius, qui m’a initié à la culture des orchidées. J’en suis vite tombé amoureux et après mon mariage, j’ai transmis mon amour pour cette plante à mon épouse».

 
 

Si la culture des orchidées demande de la passion et requiert une bonne dose de patience, Serge L’Ecluse, l’actuel président de l’Orchid Society of Mauritius assure que «de plus en plus de gens s’intéressent à la culture des orchidées. L’Orchid Society of Mauritius comprend plus d’une centaine de membres, mais je pense qu’il y a d’autres personnes, qui ne sont pas membres mais qui cultivent aussi bien les orchidées. Nous recevons des appels au quotidien. Le but de l’Orchid Society of Mauritius étant de promouvoir la culture d’orchidées, nous avons créé une page Facebook et un website il y a six ans».

Un changement dans la loi concernant l’importation de cette plante aurait contribué à créer cet engouement auprès du public. «Auparavant, on n’avait pas le droit d’importer des plantes d’une certaine hauteur. Il nous fallait importer uniquement de jeunes pousses. Dorénavant, on peut faire venir des plantes un peu plus grandes et dont la floraison ne tarde pas», souligne Christian Bellouard.

Les plantes que l’on retrouve à Maurice sont importées principalement du sud-est asiatique, de l’Europe et des États-Unis. «Dans les années 80, on faisait venir les plantes principalement de France. Puis le sud-est asiatique a pris le dessus car la manutention que demande l’exportation des orchidées est à moindre prix dans cette partie du monde», explique Christian Bellouard. Si Maurice dispose d’orchidées indigènes, elles sont protégées par la loi et ne peuvent être commercialisées.

La 38e édition de l’Orchid Show aura lieu les 6 et 7 octobre à la mairie de Quatre-Bornes.

À travers le monde, l’orchidée comprend plus de 25 000 espèces, réparties en 850 genres, c’est dire qu’il s’agit d’une famille de plantes des plus diversifiées. Elles peuvent être terrestres, lithophyte, c’est-àdire pousser sur des rochers, ou épiphytes, c’est-à-dire qu’elles poussent en utilisant d’autres plantes comme support. «Les besoins de ces plantes vont dépendre de leurs espèces et du climat dans lequel elles évoluent», explique Serge L’Ecluse. Selon ce dernier, à Maurice, ce sont les orchidées de la variété des phalaenopsis, qui sont les plus prisées. Plantes épiphytes, leur culture serait plus abordable et leurs fleurs, qui peuvent être de différents coloris, séduisent.

Pour Christian Bellouard, le secret d’une culture réussie réside dans «l’oeil du maitre». «Il faut observer sa plante au quotidien, examiner ses feuilles, ses racines, c’est ainsi que vous saurez si votre plante va bien ou si elle souffre. Au moindre changement, il convient d’agir en conséquence.»

La 38e édition de l’Orchid Show aura lieu les 6 et 7 octobre à la mairie de Quatre-Bornes.

Les orchidées étant des plantes sensibles et fragiles, Madeline Bellouard raconte qu’elle n’hésite pas à leur parler. «Je leur parle mais je chante aussi pour elles. Je pense qu’elles ressentent les émotions», souligne-t-elle.

Et quid du prix ? «Les orchidées peuvent couter très cher, dépendant de leur variété et de la présence de fleurs», souligne Serge L’Ecluse. Elles vont ainsi de Rs 250 à plus de Rs 4 000.

L’Orchid’s Show arrive

L’Orchid Show est le moment annuel qui permet de mieux faire connaissance avec les orchidées. «C’est un événement très attendu où le public a la chance de voir exposées plus d’une centaine de plantes en floraison», explique Serge L’Ecluse. Pour l’occasion, les membres de l’Orchid Society of Mauritius présentent leurs plus belles plantes. Un concours, avec des entrées dans 12 différentes catégories, a également lieu. Des causeries sur le thème «Mieux connaître l’orchidée pour bien la cultiver» sont prévues le samedi à 11 h 30 et 14 h 30 et le dimanche à 11 heures. Ce sera également l’occasion pour le public de demander conseil aux professionnels et faire l’acquisition de nouvelles plantes. Tout comme l’année dernière, l’Orchid Show proposera le Kids Corner. «Le Kids corner propose un atelier ouvert aux enfants de cinq à 12 ans. On les initie à l’orchidée. On leur fait visiter l’exposition, puis ils sont invités à mettre la main à la pâte en mettant en terre une plante. Les enfants repartent avec leur plante et un certificat.» Le Kids Corner sera ouvert samedi à 10 h 30 et 13 h 30 et dimanche à 10 heures. «L’année dernière, nous avons eu un retour positif avec la participation de plus de 30 enfants», souligne Serge L’Ecluse. L’Orchid Show sera ouvert au public le samedi 6 entre 9 et 18 heures et le dimanche 7 entre 9 et 15 heures. L’entrée sera à Rs 50 pour les adultes et gratuite pour les enfants.

Avez-vous la main verte ?

Si vous désirez vous mettre à la culture des orchidées, voici quelques points que vous devriez considérer.

«Il faut savoir dans quel genre de climat vous compter faire cette culture d’orchidées. Vivez-vous dans une région où il pleut beaucoup ou il fait sec ? À partir de ces données, vous pouvez choisir votre orchidée», explique Serge L’Ecluse.

Il convient également de bien connaître votre plante. «Il vaut mieux commencer à prendre soin d’une plante prête pour la floraison qu’un jeune plant. Une orchidée peut fleurir une fois l’an et le temps de floraison peut paraître long et vous décourager.»

Il faut bien connaitre la plante que vous possédez, son mode de vie et son type d’habitat. Ainsi, vous pourrez mieux comprendre ses besoins vitaux en termes d’eau, d’air et de luminosité. Gardez en mémoire que la culture en pot n’offre pas les avantages du milieu naturel. Que les trois besoins essentiels de votre plante sont l’eau, la lumière et la ventilation. Ainsi, les orchidées monopodes, c’est-à-dire avec un pied, ont besoin d’un apport d’eau et de nourriture plus réguliers tandis que les orchidées sympodes, c’est-àdire avec plusieurs pieds, supportent mieux les périodes sèches et ont besoin de repos, soit des périodes où elles n’ont pas besoin d’être arrosées.

Dépendant de son espèce, votre plante aura besoin de plus ou de moins de lumière. À titre d’exemple, le phalaenopsis préfère une faible luminosité et un climat chaud tandis que l’oncidium préfère une luminosité moyenne et un climat intermédiaire.

Pour la culture des orchidées, il vous faut vous assurer d’un bon système de drainage pour les excédents d’eau, d’un milieu bien aéré et d’une bonne rétention d’humidité. Pour conserver cette dernière, optez pour l’écorce, le sphagnum moss et la perlite tandis que pour assurer un bon drainage, vous pouvez utiliser de l’écorce, du charbon et de la perlite.

La propreté de l’espace de culture est primordiale. Il est important d’enlever régulièrement les feuilles mortes ou malades, ainsi que les champignons, les oeufs d’insectes. Observer vos plantes au quotidien. Dès les premiers signes d’infection, il faut isoler les plantes malades et leur donner un traitement adéquat.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés