A cause de voitures : deux policiers arnaqués

Avec le soutien de
Un membre de la SSU a fait la connaissance d’un faux agent d’assurance à la NTA.

Un membre de la SSU a fait la connaissance d’un faux agent d’assurance à la NTA.

Ce sont deux affaires différentes. Mais elles ont deux points communs : ce sont des policiers qui se sont fait arnaquer et, à chaque fois, pour des affaires de voitures. Une fois pour les démarches à la National Transport Authority (NTA) l’autre pour une pièce de rechange.

Le premier, un policier affecté à la Special Supporting Unit a rapporté avoir été escroqué par un homme. Il a porté plainte au poste de police de Line Barracks, lundi 24 septembre. Le présumé escroc s’est fait passer pour un agent d’assurances et l’aurait escroqué de Rs 11 000 pour l’assurance et l’enregistrement de sa nouvelle voiture à NTA.

«J’ai acheté une voiture de la marque Mitshubishi à un habitant de La Caverne,Vacoas, le 20 août pour la somme de Rs 135 000 cash. Le même jour, j’ai accompagné le propriétaire à la NTA Cassis pour un ‘certificat de gage’ qui m’a été remis. Un homme m’a approché et s’est présenté comme un agent de Phoenix Insurance, âgé de 22ans et habitant cité Vallijee. »

Le suspect a convaincu sa victime qu’il enregistrerait sa voiture et lui donnerait une assurance. «Il faut que vous me donniez Rs 11 000 et le 21 août la voiture sera en règle », auraitil dit au nouvel acquéreur. « Le 21 août, je l’ai rencontré devant le poste de police de Line Barracks. Il m’a remis la carte d’enregistrement et m’a dit : to kapav roul to masin aster mo fini fer tou.»

Le policier n’a pas vérifié les papiers. «Ce mois-ci, je suis parti payer la déclaration et on m’a demandé le certificat d’assurance et de l’enregistrement mais je ne l’avais pas et les papiers qu’il m’avait remis étaient des faux. Jai compris que j’ai été dupé.»

Le suspect est recherché par la police. Nous avons contacté la Phoenix Assurance pour savoir s’il est bien un représentant de la compagnie. Le département des ressources humaines nous a répondu qu’il n’y travaillait plus depuis juin 2017.

L’autre flic victime

La seconde victime d’escroquerie est un policier de 21 ans. Il accuse le propriétaire d’un magasin de pièces de rechange de lui avoir soutiré Rs 14 200, en plusieurs occasions. Il a rapporté le cas au poste de police de Rose-Belle, mardi 25 septembre.

Le policier explique qu’en août, il a fait la connaissance d’un propriétaire d’un magasin de pièces de rechange pour voiture. Ce dernier lui aurait proposé de lui vendre un boîtier pour qu’il puisse rendre sa voiture plus performante, au coût de Rs 26 000. Cet habitant de Marie-Jeannie, Rose-Belle, lui a fait une ristourne de Rs 12 000. Le marché conclu, le policier lui a donné Rs 3 000. Il a finalement remis Rs 14 200 en plusieurs tranches au commerçant.

Il y a quelques jours, il a rappelé le policier et lui a informé qu’il doit acheter un autre appareil qui va avec le boîtier. Après plusieurs coups de fil, il s’avère que le policier n’a toujours pas reçu son appareil. Le vendeur ne répond plus à ses appels.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires