Affaire Boskalis: la déposition des officiers du CCID renvoyée à mardi

Avec le soutien de
Prakash Maunthrooa en cour intermédiaire ce lundi 24 septembre. © Vashish Sookrah

Prakash Maunthrooa en cour intermédiaire ce lundi 24 septembre. © Vashish Sookrah

Il leur faudra patienter encore un jour. Alors que les inspecteurs Rughunundun et Nutchetram du Central Criminal Investigation Department (CCID) devaient être entendus dans l’affaire Boskalis ce lundi 24 septembre, un renvoi pour demain a été demandé. La raison: Me Rashid Ahmide, Deputy Director of Public Prosecutions a informé la cour que des amendements doivent être faits au niveau de leurs statements.

Du coup, les inspecteurs seront interrogés et contre-interrogés. Il se pourrait également qu’ils procèdent à la lecture des dépositions de deux anciens cadres de la Mauritius Ports Authority.

Siddick Chady et Prakash Maunthrooa sont poursuivis pour corruption et entente délictueuse. Ils sont accusés d’avoir obtenu des pots-de-vin afin de favoriser la firme Boskalis par rapport à un contrat pour le dragage du Canal anglais dans le port. Les deux représentants néerlandais, Haak et Goëde, avaient affirmé avoir remis à Siddick Chady 30 000 dollars américains et 55 700 euros.
 

Publicité
Publicité

C’est en 2007 que les faits se seraient produits : à travers le paiement sous forme de gratification par Boskalis, firme néerlandaise qui avait obtenu un contrat de dragage dans le port. Le bénéficiaire allégué : Siddick Chady, alors chairman de la Mauritius Ports Authority. Prakash Maunthrooa qui était alors directeur de cet organisme a, lui, été écroué pour entente délictueuse mercredi 13 novembre. Voici tous nos articles sur cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires