Roshi Bhadain demande au PM de céder sa place à SAJ

Avec le soutien de
Le Reform Party a organisé un congrès à Beau-Bassin, ce vendredi 21 septembre.

Le Reform Party a organisé un congrès à Beau-Bassin, ce vendredi 21 septembre.

«Chaque Mauricien doit réveiller le lion qui sommeille en lui. Aret res mouton! Le changement commence dans la tête.» Roshi Bhadain était très en verve, ce vendredi 21 septembre, lors d’un congrès du Reform Party, au centre Alex Vellin, à Beau-Bassin.

À Pravind Jugnauth, Roshi Bhadain a lancé ceci : «S’il a vraiment à coeur l’intérêt de Maurice, qu’il arrête de traîner le poste de Premier ministre dans la boue». Faisant, entre autres, référence à l’affaire MedPoint, qui sera entendue devant le Privy Council le 15 janvier 2019.

Le leader du Reform Party propose qu’à la place, sir Anerood Jugnauth (SAJ) reprenne le fauteuil de Premier ministre. «SAJ avait dit qu’il ne pouvait plus assumer les fonctions de Premier ministre. Pourtant, il est encore là.» D’où l’appel de Roshi Bhadain à Pravind Jugnauth : «Pran sa vié bolom-la (NdlR, SAJ) laba, alé twa.»

Au dire de l’ex-ministre des Services financiers, ce serait tout à l’honneur de Pravind Jugnauth de «step down» avant de se présenter devant les Law Lords. Autre option, selon Roshi Bhadain : dissoudre le Parlement et organiser des élections générales. «Ce serait tout à son honneur s’il est élu comme Premier ministre. Et même s’il perd son cas devant le Privy Council, il aura quand même le respect du peuple.»

Et d’en appeler aux leaders des partis politiques de l’opposition. «Xavier-Luc Duval, en tant que leader de l’opposition, doit dire à Pravind Jugnauth qu’il ne peut traîner le poste de Premier ministre dans la boue.» À Paul Bérenger, il demande d’avoir «inpé kolonn vertébral. Je fais un appel à Navin Ramgoolam aussi».

Par ailleurs, Roshi Bhadain s’est clairement positionné comme candidat au n°20, Beau-Bassin–Petite-Rivière. Cela fait d’ailleurs huit mois que le Reform Party travaille dans cette circonscription. Circonscription qui, martèle-t-il, a besoin d’une personne qui a de la poigne. «Mo lespri, mo léker, mo trip pou ou.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires