Manif devant le Parlement: les policiers veulent un commissaire qui «comprenne leur souffrance»

Avec le soutien de

Onze membres de la Police Officers Solidarity Union (POSU), menés par l’inspecteur Jaylall Boojhawon, président du syndicat, ont manifesté devant le Parlement, ce vendredi 21 septembre. Ils ont exprimé tous leurs griefs à travers des pancartes.

«Il nous faut un commissaire de police qui comprenne la souffrance des policiers», ont-ils scandé. L’inspecteur Jaylall Boojhawon n’a pas ménagé ses propos envers Mario Nobin qui, selon lui, passe son temps à voyager et ne se soucie pas du bien-être des policiers. 

Les policiers déplorent le fait qu’ils n’obtiendront pas leur «performance bonus», comme préconisé par le rapport du Pay Research Bureau. «Cette décision a été communiquée par le High Powered Commitee au commissaire de police, mais ce dernier n’a pas cru bon de nous en informer», a fustigé l’inspecteur Jaylall Boojhawon.

Pourtant, la POSU a demandé des informations à ce sujet à plusieurs reprises. Le président de la POSU a fait savoir que cette décision doit leur être communiquée officiellement pour qu’ils puissent porter l’affaire en Cour suprême.

Le cas du caporal Choolun a aussi été décrié. «Il faudrait des sanctions plus sévères envers ceux qui agressent les policiers», a déclaré l’inspecteur. Pour l’instant, une telle offense est sanctionnée d’une simple amende. Il soutient que depuis le début de l’année, 90 policiers ont été agressés sans que Mario Nobin s’en soucie.

Les manifestants ont remis une lettre contenant leurs griefs au ministre mentor et demandent une rencontre urgente avec le Premier ministre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires