Ligue Europa: Bordeaux part du mauvais pied à Prague

Avec le soutien de
Bordeaux s'est incliné 1-0 face au Slavia Prague jeudi 20 septembre en Ligue Europa.

Bordeaux s'est incliné 1-0 face au Slavia Prague jeudi 20 septembre en Ligue Europa.

Les Girondins de Bordeaux, déjà en difficulté en championnat, sont aussi partis du mauvais pied dans la phase de groupes de la Ligue Europa, s’inclinant logiquement 1-0 sur le terrain du Slavia Prague.

Sans Poundjé et Mendy blessés et en manque flagrant de solutions en attaque, les Bordelais ne pouvaient pas résister à l’équipe locale assumant impeccablement son statut de leader du Championnat, malgré plusieurs absences dont celle du buteur Skoda.

Les Girondins s’étaient pourtant créé une occasion dans le premier quart d’heure: Koundé reprenait de la tête un corner de la droite du vétéran Plasil, mais ne parvenait pas à cadrer (14e).

Il s’agissait hélas non seulement de la première mais aussi de la dernière grande occasion de la soirée, pour Bordeaux.

Les Pragois se créaient ensuite deux opportunités: d’abord une frappe du gauche de Husbauer plein axe à vingt mètres frôlait le poteau droit (19e), puis un retourné de Traoré passait au-dessus de la transversale (20e).

Un autre tir de l’attaquant ivoirien, cadré cette fois-ci, ne parvenait pas à surprendre Costil (34e) mais quelque secondes plus tard, le stade d’Eden explosait de joie: bien servi par Husbauer à l’angle gauche de la surface de réparation, Zmrhal trouvait la lucarne d’un tir croisé (35e).

Bordeaux encaissait ainsi un premier but lors de sa cinquième confrontation en coupes d’Europe avec des adversaires tchèques, dans ce «remake» de la demi-finale de l’ex-coupe de l’UEFA 1995/96 remportée à l’époque par les Girondins (1-0, 1-0) avec Zidane, Dugarry ou Lizarazu.

Pablo sauvait encore sur sa ligne de but, après une frappe de Husbauer (45e).

Après la pause, Costil arrêtait miraculeusement une tête de Soucek à bout portant (73e) avant de réaliser une nouvelle parade sur une tentative de Zmrhal, esseulé à l’intérieur de la surface (82e).

Un premier tir cadré, trop faible, de Cornelius à la 88e minute ne pouvait plus rien changer à la défaite de Bordeaux.

Les Marine et Blanc devront encore batailler pour s’assurer une place qualificative à l’issue de ce groupe C serré qui compte également le FC Copenhague et le Zénith Saint-Pétersbourg et dont leurs trois adversaires sont actuellement leaders de leurs championnats respectifs.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires