Arnaud Renelle: «Sans l’aide du boutiquier du coin, qui a assisté à la scène, je pense que mon fils serait mort»

Avec le soutien de
Le trou dans lequel l’enfant est tombé a été recouvert d’un côté, indique Arnaud Renelle, le père du garçonnet

Le trou dans lequel l’enfant est tombé a été recouvert d’un côté, indique Arnaud Renelle, le père du garçonnet

Il ne dort plus depuis que son fils, âgé de trois ans, a fait une chute dans un trou d’un mètre de profondeur. Selon Arnaud Renelle, la faute revient à la Central Water Authority (CWA) qui a entrepris des travaux depuis plus d’un mois pour réparer un tuyau. Celui-ci n’aurait toujours pas été réparé. Du coup, le trou, resté béant, serait rempli d’eau. L’entrepreneur qui a réalisé la fouille soutient, pour sa part, que le père serait à la recherche d’une compensation.

À Mon-Goût, Arnaud Renelle rejoue le film de l’inci- dent en boucle depuis samedi «Mon garçon jouait au ballon. À un moment donné, celui-ci a atterri dans l’eau. Mon fils est allé le chercher», relate le père de 31 ans. «Mais il a glissé et est tombé dans le trou que la CWA a fait creuser depuis plus d’un mois. Sans l’aide du boutiquier du coin, qui a assisté à la scène, je pense que mon fils serait mort.»

Depuis ce jour, il soutient qu’il ne cesse de faire des allersretours à l’hôpital et chez des médecins du privé. «Quand mon fils tousse, il y a une matière noire qui sort de sa bouche. Et nous avons découvert quelques traces de sang dans ses oreilles», affirme Arnaud Renelle.

Il a fait une déposition au poste de police de Pamplemousses, mardi. Toutefois, il allègue que des employés de la CWA lui ont demandé de combler le trou afin d’éviter que ce genre de problèmes ne se reproduise. «Les officiers avec lesquels j’ai discuté m’ont fait comprendre que le souci vient de l’entrepreneur, qui aurait déjà dû combler le trou.»

Contacté à ce sujet, l’entrepreneur souligne, pour sa part, qu’il ne peut reboucher le trou car les travaux n’ont pas encore été effectués. «On n’arrive pas à trouver d’où provient la fuite. Mais selon mes hommes, le père cherche une compensation», lance-t-il.

Il affirme que des bandes jaunes et des cônes en plastique ont été placés autour du trou. «Peut-être qu’avec le temps, ils ont été enlevés», avance-t-il.

Toutefois, il espère trouver un accord avec le père afin que l’affaire n’aille pas plus loin, dit-il. Quant au père, il insiste : «Je ne suis pas à la recherche d’argent. Je ne veux pas qu’un autre enfant se blesse…» Sollicitée, la CWA indique qu’elle a pris note de la situation et qu’elle a initié une enquête à ce sujet.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires