C1: Le Bayern Munich vainqueur autoritaire au Benfica Lisbonne

Avec le soutien de
Le leader de Bundesliga, est sorti facilement victorieux (2-0) de son déplacement sur la pelouse du Benfica Lisbonne.

Le leader de Bundesliga, est sorti facilement victorieux (2-0) de son déplacement sur la pelouse du Benfica Lisbonne.

Le Bayern Munich, sextuple vainqueur et actuel leader de Bundesliga, est sorti facilement victorieux (2-0) de son déplacement sur la pelouse du Benfica Lisbonne malgré plusieurs absences, mercredi, lors de la première journée de la Ligue des champions.

Le club de Bavière, demi-finaliste de la dernière édition de la C1, a rapidement pris les commandes de la rencontre en ouvrant le score par l'intermédiaire de son serial buteur Robert Lewandowski (10e). 

Servi idéalement par un centre en retrait de David Alaba, le Polonais a réalisé un modèle de feinte de frappe pour effacer Ruben Dias et ajuster le portier germano-grec du Benfica Odisseas Vlachodimos. 

Au retour des vestiaires, l'équipe allemande a fait le break sur une réalisation de Renato Sanches (54e), arrivé lancé et complètement oublié dans la surface lisboète après un service de James Rodriguez. 

Le jeune Portugais (21 ans), de retour dans le stade qui l'a révélé, s'est offert le premier but de sa carrière sur la scène continentale, lui qui n'avait jusqu'alors toujours pas été aligné avec le Bayern depuis le début de la saison. 

Le champion d'Europe 2016 n'a pas fêté son but face à son club formateur, adressant un geste d'excuses aux quelque 60.000 spectateurs de l'Estadio da Luz qui se sont levés pour l'applaudir. 

«Les applaudissements de tout le public du Benfica à son encontre sur son but, sa première famille, c'est très rare et je dois remercier les supporters pour ce geste», a commenté l'entraîneur du Bayern Niko Kovac.  

Avec ce succès, les hommes de Kovac ont rejoint, avec trois points, l'Ajax Amsterdam en tête du groupe E, les Néerlandais disposant sans trembler de l'AEK Athènes un peu plus tôt dans la soirée (3-0). Néerlandais et Allemands se retrouveront dès la deuxième journée en Bavière.

Malgré des absences dans tous les secteurs avec Thiago Alcantara convalescent, Corentin Tolisso blessé aux ligaments croisés du genou, Rafinha touché à la cheville et Thomas Müller laissé sur le banc, le Bayern Munich a été ultra dominateur et n'a tremblé que sur une frappe de Salvio (28e). Mais vigilant, Manuel Neuer l'a détournée d'une belle horizontale. 

Les Allemands auraient même pu repartir de Lisbonne avec une victoire encore plus flatteuse mais Robben (5, 13, 40, 93) et Ribéry (16) ont manqué de justesse dans le dernier geste ou sont tombés sur un Vlachodimos performant.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires